Après avoir sorti la Juventus de Cristiano Ronaldo en huitièmes de finale, l'OL va retrouver ce samedi 15 août à Lisbonne en quart de finale de la Ligue des champions, le club qui a éliminé le Real Madrid au tour précédent : Manchester City . Pour rappel, lors de l'édition 2018, l'Olympique Lyonnais alors entraîné par Bruno Genesio a rencontré les Citizens en phase de groupes et n'a pas été battu lors de ses deux confrontations, mieux encore, l'OL avait créé l'exploit en l'emportant à l'Etihad Stadium.

Le club français mise beaucoup sur ce final 8 et doit coûte que coûte remporter cette édition de la Ligue des champions pour se qualifier à la prochaine édition de la C1 la saison prochaine après avoir terminé septième de Ligue 1.

Ainsi, cette rencontre face à l'ogre anglais est décisive pour les Gones que cela soit d'un point de vue sportif ou économique.

De ce fait, le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, pourrait lancer une procédure auprès de l'UEFA, après que l'arbitre néerlandais Danny Makkelie ait été désigné pour diriger les débats de son affrontement en quart de finale de la Ligue des champions face à Manchester City, selon le tabloïd anglais, The Mirror.

Supposition de conflit d’intérêts pour l'arbitre de OL-City

Le média anglais explique qu'il pourrait y avoir un conflit d'intérêts en faveur d'un club néerlandais. En effet, cette rencontre aura un énorme impact sur la future participation en Ligue des champions du club le plus titré des Pays-bas, l'Ajax Amsterdam.

Ainsi, en cas de défaite de l'Olympique Lyonnais face à Manchester City qui aurait récemment menti au TAS, lors de ce quart de finale, le quadruple vainqueur de la Coupe aux grandes oreilles se qualifiera automatiquement pour la phase de groupes de la Ligue des champions la saison prochaine.

Dans le cas contraire, c'est à dire si les hommes de Rudi Garica parviennent à battre le vice-champion d'Angleterre et se qualifient pour les demies-finales et pourquoi pas réussissent l'exploit de remporter la compétition, l'équipe néerlandaise devra passer par les tours préliminaires et perdra une énorme somme dont elle ne pourra pas se passer.

De son côté, l'ancien arbitre néerlandais Dick Jol, qui était au sifflet lors de la finale de la Ligue des champions 2001 entre le Bayern Munich et Valence, pense que les instances dirigeantes du Football européen mettent son compatriote dans une position délicate, notamment s'il y a de grandes décisions à prendre, comme siffler un penalty en faveur de City ou expulser un joueur lyonnais : "La presse française va dire qu'il truque la rencontre avant même qu'elle débute".

Les fans de l'OL inquiets par la désignation de l'arbitre néerlandais

Sur les réseaux sociaux notamment sur Twitter, les supporteurs des Gones expriment leurs craintes quant à l'intégrité de Danny Makkelie : "Ils ont raison on va encore nous siffler un penalty inexistant car Memphis aura protégé ses couill*s c’est ça ?"..."Et ils ont totalement raison. Il ne faut pas laisser planer l ombre d un doute au niveau de l arbitrage en C1. Tout est possible"..."Totalement raison, surtout qu’on a bien vu dans les matchs précédents que les arbitres en ont rien à faire de la VAR"

"C'est totalement légitime. L’arbitre va forcément à un moment donner favorisé City"..."Les marseillais pas foutu de connecter 2 neurones pour comprendre que cette arbitre ne doit pas arbitrer ce match"..."Du moment que l'arbitre peut être tenté d'avantager son pays l'ol est en droit de changer.

Que l'arbitre soit néerlandais brésilien tu le fais"

Suivez la page Mercato
Suivez
Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!