Si la soirée du 14 octobre a été marquée par l'intervention d'Emmanuel Macron, le Football a rapidement repris ses droits. Si la Ligue des Nations n'est pas la compétition la plus excitante de la planète, elle a le mérite de mettre un peu de piment durant la trêve internationale. Il faut dire que ces matchs amicaux n'intéressaient plus grand-monde. Si dans un match compliqué, la France a battu la Croatie, Italiens et Néerlandais n'ont pas pu se départager à Bergame (1-1). Durant cette partie, ce sont les propos racistes tenus par un journaliste italien après la rencontre qui font polémique.

Des propos racistes qui choquent

C'était vraisemblablement l'un des matchs les plus attendus de la soirée, un choc entre deux grandes nations du football. L'Italie en pleine reconstruction recevait les Pays-Bas et leur jeu alléchant. Dans un match disputé avec de nombreuses occasions, ce sont les joueurs de Roberto Mancini qui ouvrent le score grâce à Pellegrini (16ème). Quelques minutes après, celui qui a été le deuxième pire transfert de l'été en Premier League, Van De Beek va égaliser. Dans ce match, c'est la non sélection de Mario Balotelli qui fait polémique

En effet, le fantasque joueur italien, qui n'a plus de contrat, n'a pas été sélectionné par Mancini et l'équipe italienne semble être à la peine.

Sur Twitter, le journaliste Vittorio Feltri va tweeter : "Si le nègre ne marque pas pour l'Italie, nous n'irons nulle part." (les propos ont été traduit via google translate). Une polémique raciste de plus en Italie : qui nous rappelle les cris de singe dans les stades.

Des propos qui font polémique

Bien évidemment, dans notre société le racisme ne peut pas être accepté.

Selon le journaliste français Johann Crochet, spécialiste du football italien, ce ne serait pas la première fois que l'homme tiendrait de tels propos. En effet, il aurait déjà déclaré qu'Hitler était un homme sévère mais juste. On ne sait pas exactement si le journaliste italien parlait de Balotelli (qui ne figurait pas sur la feuille de match) ou Kean , les réactions sur les réseaux sociaux ont été nombreuses.

On a ainsi pu lire :

  • "Si en Italie vous continuez à écrire de cette façon, vous n'irez nulle part. Comment afficher un concept (le racisme) désormais obsolète pour interagir sur les réseaux sociaux. La liberté d'expression, c'est bien, mais ce n'est pas le cas. Vous devriez corriger vos manières et votre langage parce que c'est blessant."
  • "Je me dissocie de son commentaire raciste"
  • "Mais ayez honte. Quel tweet de merde."
  • "Si vous ne parliez pas en Italie, nous aurions déjà fait un pas en avant"

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!