Il y a un an environ, la Ligue de Football Professionnelle (LFP) rebattait les cartes et la distribution des droits TV. En effet, si pendant 30 ans le groupe Canal+ avait les droits de diffusion du football français, l'arrivée de nouveaux concurrents allait redistribuer les cartes. Dans un premier temps, le groupe BeIn Sports est venu mettre des bâtons dans les roues avec son offre très abordable. En Mai 2018, c'est le groupe Mediapro qui est arrivé avec une offre colossale de 780 millions d'euros pour la période 2020-2024. Jackpot pour la Ligue et les clubs. Néanmoins, dès le début des doutes sur la capacité financière du groupe ont été émis et aujourd'hui ces dernières sont dévoilées.

Pierre Ménès s'est clashé avec un Twittos et d'autres acteurs médias ont eux aussi tiré la sonnette d'alarme.

Mediapro / Canal+ : une vidéo ressurgit et Pierre Ménès se clashe sur Twitter

Il y a quelques jours Mediapro, par l'intermédiaire de son président Jaume Roures, a fait une sortie médiatique remarquée dans le quotidien L'Equipe. Le groupe souhaite renégocier le montant à payer et plaide la cause du Coronavirus comme excuse. C'est un paiement de 172 millions d'euros qui aurait dû être versée le 6 octobre dernier qui pose problème. En effet, la LFP attend ce montant qu'elle doit reverser au club. Aujourd'hui, une vidéo de Maxime Saada, président du groupe Canal+ , fait à nouveau la Une des médias.

Le chroniqueur de la chaîne, Pierre Ménès en a profité pour tacler quelques Twittos.

Régulièrement les chroniqueurs ou présentateurs de chaînes concurrentes n'hésitent pas à montrer au créneau pour défendre leur employeur. Dans le sport on a déjà pu voir des présidents de clubs (Jean-Michel Aulas) régulièrement faire le buzz pour défendre leurs intérêts.

Alors quand Pierre Ménès défend le groupe de la chaîne cryptée ça part en clash, on vous le met juste en-dessous :

Daniel Riolo et les autres tirent la sonnette d'alarme

La situation financière des clubs est très compliquée.

En effet, avec la pandémie de coronavirus nombreux sont les clubs qui doivent se serrer la ceinture et notre dernier mercato n'a jamais était aussi peu dépensier. Le paiement des droits TV sera une bouée de sauvetage pour de nombreux clubs. Néanmoins la situation est bien compliquée et un nouvel appel d'offre pourrait avoir lieu.

Dans l'After Foot RMC, Daniel Riolo a déclaré : "On va vers un désastre et donc un nouvel appel d'offre en cours de saison". Pour Vincent Duluc du journal l'équipe cela pourrait être pire : "Quand on disait que ne pas reprendre la L1 était une faute, on nous répondait qu’il était plus important pour le foot français de bien entamer le nouveau contrat Mediapro. Un triomphe.".

La saison 2020-2021 ne fait que commencer mais elle devrait être très longue.

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!