On aurait presque envie de dire que les plus grands clubs de France, du moins ceux qui ont le plus gros porte-monnaie, ont tendance à se tirer une balle dans le pied facilement. On peut citer le PSG qui se crée des crises du jour au lendemain sans rien demander à personne, où l'OM qui est "bidon" en Ligue des champions et bien évidemment l'Olympique Lyonnais. Si généralement, c'est Jean-Michel Aulas qui tient le briquet pour allumer l'incendie, cette fois le président de l'OL s'est tenu à l'écart des problèmes. Le trio Juninho - Rudi Garcia - Houssem Aouar fait des étincelles et pour Daniel Riolo, on nous mentirait depuis le début avec une communication qui n'a pas de sens..

'Houssem Aouar nous prend pour des co**'

Pour comprendre les propos de Daniel Riolo, il est important de faire un bref retour en arrière. Alors que l'OL affronte Angers, la qualité de la pelouse n'est pas suffisamment en bonne état pour que le milieu offensif, qui revient de blessure, joue. Ainsi, après le match, alors que les remplaçants font un petit entraînement, le joueur ne participe pas à ce dernier. Jusque-là, la logique se tient. La suite l'est un peu moins. Le joueur parle d'un quiproquo entre son entraîneur et son directeur sportif. Il revient le lendemain pour faire une séance sur un terrain plus adapté à la situation de ses adducteurs.

Pour Daniel Riolo, le problème est tout autre. Il a ainsi déclaré : "Houssem Aouar nous prend pour des co**, lui et surtout Rudi Garcia.

L’excuse d'Aouar était préparée. La vérité, c’est que le staff lui a dit d’aller s’entraîner avec les joueurs qui n’avaient pas joué à Angers, et il a refusé." Toujours selon le journaliste RMC, la relation entre Rudi Garcia et Juninho est très tendue. Le premier aurait été imposé au second par Jean-Michel Aulas, le second qui sera en fin de contrat en juin prochain ne devrait pas être prolongé.

L'autre point qui agace Daniel Riolo est le comportement d’Houssem Aouar qui est loin d'être exemplaire : "Il est bon quand il a envie. Il a du talent, mais ce n’est pas un bosseur."

Quel avenir pour Houssem Aouar ?

L'été dernier, nombreux étaient les clubs qui souhaitaient acheter l'international français. Si Jean-Michel Aulas n'était pas fermé à un départ, il ne voulait pas vendre son joueur à n'importe quel prix. Le montant minimum exigé pour recruter le joueur était de 50 millions d'euros.

Une somme dans le contexte actuel. Durant cette période, le PSG s'est montré intéressé pour le joueur dont le profil correspond aux attentes de Leonardo. Malheureusement, d'autres clubs comme la Juventus sont aussi sur le coup. Du côté de l'Angleterre, championnat qui correspond au profil d’Houssem Aouar, Arsenal a été très insistant. Néanmoins, dans le Football, les vérités du jour ne sont pas celles du lendemain et Houssem Aouar pourrait avoir d'autres prétendants et une indemnité de transfert moins élevée qu'à l'été 2020. Pour rappel, son contrat se termine en juin 2023.

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!