C'est une nouvelle pour le moins inattendue. Le journal L'Equipe parle même du "retour le plus incroyable sur la scène du Football français". En effet, en grande difficulté en championnat avec une triste 15ème place avant d'affronter Lyon ce mercredi 23 décembre, le FC Nantes a décidé de se séparer de son entraîneur Christian Gourcuff. Et pour le remplacer, le mythique président Nantais Wladimir Kita a décidé de frapper fort, très fort, en faisant appel à Raymond Domenech !

Raymond Domenech, une première depuis Knysna.

Devenu persona non grata en France après le terrible échec des Bleus à la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, Raymond Domenech avait décidé de prendre du recul sur sa carrière d'entraineur, et devenir consultant pour la chaine L'Équipe en compagnie de son épouse Estelle Denis.

10 ans après sa dernière expérience, et plus de 27 ans après avoir coaché son dernier club de Ligue 1 (Lyon en 1993), Raymond Domenech joue très gros, et aura la difficile tâche de redresser les Canaris cette saison. Spécialiste des changements d'entraineur en cours de saison, Waldemar Kita a d'ailleurs fait signer Raymond Domenech pour seulement 6 mois. Pour le moment...

Domenech et Nantes, un ancien clash ressurgit

Quelques minutes après l'arrivée de Raymond Domenech, quelques supporters ont pris un malin plaisir à ressortir une ancienne querelle entre l'ancien sélectionneur et son nouveau club sur Twitter.

Une querelle qui date de novembre 2017, où l'ancien sélectionneur des Bleus se moque du style de jeu des Canaris, et de leur lourde défaite 4-1 face au PSG. Avant une réponse absolument parfaite du Community Manager du club nantais, qui avait régalé la Twittosphère dans une réponse partagée plus de 50 000 fois, un chiffre énorme à l'époque !

Admirez plutôt.

Raymond Domenech : "Finalement, la stratégie double bus de la Mercédès n’a pas fait mieux que toutes les petites 2 chevaux. PSG 4 - 1 Nantes !"

Community Manager de Nantes : "Raymond Domenech, pas sûr que vous soyez le mieux placer pour parler de bus...

"

Une réponse qui fait bien sûr référence à l'épisode de Knysna en Afrique du Sud, où les joueurs de l'Équipe de France avaient refusé de descendre du bus, avaient fait grève, puis avaient refuser de s'entrainer pour protester contre l'exclusion de Nicolas Anelka du groupe des Bleus. Un bien triste souvenir que Raymond Domenech tentera d'effacer avec cette nouvelle aventure en Ligue 1. L'histoire ne nous dit d'ailleurs si le Community Manager actuel du FC Nantes, est le même que celui qui avait envoyé cette punchline 3 ans plus tôt !

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!