Ligue 1 Uber Eat, saison 2020-2021 épisode 44 : Laurent Koscielny en conférence de presse. Une Ligue 1 aux allures de feuilleton car les différents pensionnaires nous régalent encore une fois cette année et il se pourrait bien que ce soit la meilleure saison. Si les tensions entre Media Pro et la LFP ont souvent fait la une, l'Olympique de Marseille et son président Jacques-Henri Eyraud pensaient avoir le monopole des punchlines en conférence de presse, ils se sont trompés. Aujourd'hui, c'est l'ancien joueur d'Arsenal Laurent Koscielny qui n'a pas hésité à mettre un énorme tacle verbal à ses coéquipiers.

Sur le terrain ce serait carton rouge.

"L’ambiance est moyenne, voire très moyenne"

On ne s'attendait à rien et on doit avouer que l'on n'a pas été déçu. En effet, si d'ordinaire le club des Girondins de Bordeaux est plutôt calme, les dernières semaines ont été rythmées à coup de punchlines. Il y a quelques temps, c'est l'ancien joueur du PSG Yacine Adli qui n'avait pas hésité à remettre l'église au milieu du village. Il faut dire que ces derniers temps, les Bordelais enchaînent les mauvaises performances et il va falloir gagner rapidement.

En conférence de presse, Laurent Koscielny n'a pas hésité à en remettre une couche et à tacler certains de ses coéquipiers.

Il est temps de "faire le ménage" dans un vestiaire qui se divise. Il a ainsi déclaré : "L’ambiance est moyenne, voire très moyenne. Il faut être réaliste (...)". Un peu comme son coéquipier, c'est le fait qu'il y ait beaucoup de joueurs en fin de contrat qui intensifient cette situation dramatique.

"On n’a certainement pas eu la même éducation"

Si les joueurs en fin de contrat accentuent un équilibre très fragile, selon Laurent Koscielny c'est aussi le fait qu'il y ait un choc générationnel qui pose problème.

Toujours en conférence de presse, il a dézingué la jeune génération : "Quand tu as autant de joueurs comme ça, qui ne te donnent pas envie de travailler, c’est difficile d’avoir des résultats, a-t-il poursuivi. (...) j’ai du mal avec certains parce que pour moi, ça passe par le travail. On m’a inculqué des valeurs et on n’a certainement pas eu la même éducation. Là-dessus, j’ai un peu de mal."

Les Girondins de Bordeaux doivent aujourd'hui aller chercher des points rapidement pour pouvoir se maintenir et ensuite tirer des leçons de cette saison bien difficile.

Si on sait que Dimitri Payet et Florian Thauvin ne partiront pas en vacances ensemble, il semblerait que le défenseur central et Hatem Ben Arfa ne partent pas non plus au soleil tous les deux. Aujourd'hui, les hommes de Jean-Louis Gasset pointent à une bien triste 11ème place au classement et ne comptent que 10 points de plus que les nantais (en position de barragiste).

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!