C’est l’affaire dont tout le monde parle en ce moment. Le documentaire ''Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste'' fait grand bruit dans le paysage médiatique français, mais pas que et est repris en masse un peu partout et surtout sur les réseaux sociaux.

Pierre Ménès regrette d’avoir agi ainsi

Le consultant football sur Canal+ avait un passage dans le documentaire de Marie Portolano mais a finalement été coupé au montage, cette dernière avec sa direction voulant surtout donner la parole aux Femmes. Pourtant, l’extrait le concernant a quand-même été diffusé dans TPMP où Pierre Ménès est venu s’expliquer.

Les baisers forcés sur Francesca Antoniotti, présente sur le plateau ce jour-là, ou encore Isabelle Moreau ont été évoqués. Aux vues de ces images, le passionné du ballon rond a déclaré : ''En voyant cela, j’ai de profonds regrets''. Si Francesca Antoniotti s’est montrée très émue pendant le programme phare de C8, elle a affirmé qu’elle n’avait pas vécu cela comme une agression sexuelle même s’il a été très surprise et qu’elle n’a pas apprécié. On a appris par la suite qu’elle avait pardonné à Pierre Ménès.

Canal+ ne sanctionne pas Ménès, des étudiants s’insurgent

Pour le moment, Canal+ soutient son chroniqueur.

Il est certain que ses prochaines apparitions seront scrutées de près. C’est presque une chance pour lui que ce soit la trêve internationale et que son 'pain quotidien', la Ligue 1, marque une pause. À son retour à l’antenne sur sa chaîne, on n’aura peut-être le droit à des surprises, une déclaration ou autre à moins que le silence ne prime et qu’on passe à autre chose.

En tout cas, cette non-prise de décision de la part des dirigeants de Canal+ indignent beaucoup de gens notamment les féministes mais également certains étudiants. En effet, 200 étudiants en journalisme ont signé une pétition appelant à boycotter les bourses de Canal+. En voici l’extrait :

À la suite de la diffusion du documentaire “Je ne suis pas une salope” sur Canal +, et de la censure par la chaîne de séquences mettant le chroniqueur Pierre Ménès face à des accusations d’agressions sexuelles dans le seul et unique but de protéger ce dernier (une information révélée par Les Jours et confirmée par Le Parisien),

Nous, étudiantes et étudiants en journalisme, concerné.es ou non par les bourses proposées par Canal +, appelons au boycott de ces dernières.

Nous appelons aussi nos écoles, qui travaillent en collaboration avec Canal +, à faire face à leurs responsabilités et à cesser de coopérer avec la chaîne tant que cette dernière ne prend pas les mesures qui s’imposent.

L’impunité doit cesser, et les rédactions dans lesquelles nous allons travailler doivent à tout prix évoluer.

Les étudiants, mais pas seulement auraient aimé un peu plus d'implication comme le fait par exemple EA Sports qui a indiqué qu'ils allaient examiner la suite de leur relation avec Pierre Ménès (commentateur sur le jeu), suite aux dernières révélations sur lui. Cette affaire ne fait que commencer...

Suivez la page Football
Suivez
Suivez la page Femmes
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!