Ce sont clairement deux points perdus pour les joueurs de l'Olympique Lyonnais contre l'OM. Si la lutte pour le titre est acharnée, les hommes du président Jean-Michel Aulas ont réalisé une mauvaise opération au Stade Vélodrome. Alors que le PSG et l'AS Monaco se sont imposés contre Dijon et Brest, les Rhodaniens se sont sabordés. Après une première mi-temps plutôt maîtrisée, tout a basculé à la fin du premier acte et au milieu du second. Quelques minutes après la rencontre, le directeur sportif de l'OL Juninho s'en est pris ouvertement au corps arbitral.

Quelques instants après, c'est Rudi Garcia qui en a remis une couche.

Juninho tape du poing sur la table

Alors que la victoire était impérative pour suivre le rythme imposé par les lillois et parisiens, les lyonnais ont réalisé la mauvaise opération de cette 27ème journée de Ligue 1. Après avoir ouvert le score, les hommes de Rudi Garcia jouaient la victoire, plusieurs faits de jeu et des décisions arbitrales ont changé le cours du match. Le premier tournant aura été la décision de l'arbitre monsieur Millot d'accorder un penalty à l'OM pour une faute de main de Lucas Paqueta, le brésilien prendra un autre carton jaune en seconde mi-temps, laissant ses coéquipiers à 10 contre 11 pendant 20 minutes.

Si l'OL aurait dû / pu jouer avec plus d'intensité, ils doivent dans un premier temps s'en prendre à eux-mêmes. Car s'ils ont trois points de retard sur le leader lillois, il est toujours plus simple de s'en prendre à l'arbitre qu'à soi-même. Le directeur sportif brésilien a pesté au micro de Canal Plus, le principal protagoniste a fustigé l'attitude de Benoît Millot.

On vous propose de découvrir l'intégralité de la vidéo ci-dessous :

Rudi Garcia en remet une couche

Lors de la traditionnelle conférence de presse d'après-match, Rudi Garcia a lui-aussi remis une couche sur l'arbitrage.

Néanmoins, il a aussi tenu à rappeler que les premiers coupables sont ses joueurs qui n'ont pas réussi à mettre plus de rythme pour faire basculer la rencontre de leur côté alors qu'ils étaient à 11 contre 11. Ensuite, il y a ces décisions arbitrales qui ont tout changé. Tout comme les supporters de l'OL, Rudi Garcia semblait sceptique concernant les décisions de Benoit Millot.

Il a ainsi déclaré : "A priori, je pensais qu'il y avait une règle...

C'est-à-dire que si la main touche d'abord le corps, ce n'est pas penalty. S'il y a une règle, il faut qu'elle soit suivie, avec nous et contre nous (...)Je suis surtout déçu pour le jaune donné à Paqueta sur cette action. On est un peu le parent pauvre du VAR, cette saison, c'est dommage. Mais bon, je répète que si on n'a pas gagné c'est d'abord de notre faute."

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!