Le tirage au sort des ¼ de finale de la Ligue des champions a livré son verdict. Le Paris Saint-Germain défiera le Bayern Munich dans un choc au sommet entre les deux finalistes de la dernière édition. Pire tirage possible pour les Parisiens, c’est un immense défi qui attend le club de la capitale. Paris peut-il le faire ?

Paris pas vernis au tirage

Certains diront que le Paris Saint-Germain manque de chance, d’autres diront que pour être la meilleure équipe, il faut battre les meilleurs, et quoi de mieux que de défier le champion d’Europe en titre.

Peu importe, cette affiche stimule les supporters de l’Europe du Football. Paris aurait pu hériter d’un tirage plus favorable. Porto et Dortmund semblaient des adversaires plus abordables pour les Parisiens, qui visent loin dans cette compétition. Apres avoir défié le FC Barcelone en 1/8ème, c’est un autre cador européen qui se dresse sur la route du PSG. Mais un cador bien plus en forme que le club catalan. Le Bayern Munich est dans une forme olympique, écrasant la Bundesliga depuis plusieurs semaines, et ayant balayé la Lazio de Rome en 1/8ème de finale, rien ne semble résister au Bavarois et a Robert Lewandoski.

La chance semble fuir les Parisiens, encore une fois. Mais il faut y voir l’opportunité de se frotter à ce qui se fait de mieux sur la planète football en ce moment.

Les Parisiens ont sûrement en tête la finale de la Ligue des champions, perdue 1-0 en aout dernier. Il y aura un air de revanche, c’est certain. En sortant le Bayern Munich, le Paris Saint-Germain deviendra le favori numéro 1 pour la victoire finale. Le défi est de taille, mais une confrontation contre le Bayern Munich semble inévitable, si Paris veux soulever cette année la coupe aux grandes oreilles.

Paris aura deux matchs pour se dépasser. Disons le tout de suite, sortir le Bayern Munich ne serait pas un exploit au vu des qualités de l’effectif parisien. Mais il s'agirait d'une très grosse performance, peut être le meilleur résultat jamais acquis par ce PSG depuis 2011 (en attendant la victoire finale). Pas sûr en réalité, que les joueurs préfèrent défier Porto ou Dortmund.

C’est bel et bien pour ce genre de confrontations que nous aimons le football, les joueurs aussi.

Le PSG peut y croire

Le retour de Neymar y contribue énormément. Mais il ne faut pas oublier le match aller contre le FC Barcelone ou Paris a montré sa capacité à sortir des prestations de haut niveau, certes, trop peu nombreuses cette saison. Pour les joueurs parisiens, la "carotte", c’est la Ligue des champions. Et l’idée de sortir le champion en titre, pour accéder au dernier carré, va surmotiver les joueurs. A Paris, ça fonctionne comme ça. Avec une motivation poussée a l’extrême, le retour de Neymar, et une bonne préparation, le Paris Saint-Germain a des atouts à faire valoir. Souvenons-nous de la finale de Lisbonne, Paris a rivalisé, mais dans ses temps fort, n’a pas marqué.

Les deux stars parisiennes, Neymar et Mbappé, étaient passées à côté. Collectivement, Paris n’a pas le niveau du Bayern Munich, que l’on décrit souvent comme une machine, qui écrase l’adversaire au fur et a mesure que le match avance.

Mais les Parisiens sont solides défensivement, la paire Marquinos/Kimpembe est l’une des meilleures cette saison. Et que dire de Keylor Navas, probablement le meilleur actuellement à son poste. L’élément déterminant pour le Paris Saint-Germain sera l’efficacité offensive, qui leur a coûté la finale en août dernier. Personne ne sera surpris de voir un PSG dominé, mais les attaquants parisiens auront des opportunités qu’il faudra convertir. Les "4 fantastiques" devrons l’être, dans l’efficacité.

C'est à Pochettino de trouver la bonne formule, en intégrant Neymar, et en faisant en sorte de voir son équipe ne pas trop subir face au Bayern, sur le point de sombrer.

Avec une moyenne de 3 buts inscrits par matchs en Ligue des champions cette saison, le Bayern fait peur. Voir Paris rivaliser pleinement dans le jeu semble illusoire, mais en misant sur ses qualités, Paris a de quoi faire tomber n’importe qui. Être pragmatique dans l’approche du match, et efficace, voilà ce qui pourrait guider les Parisiens vers une immense performance. Pochettino peut apporter quelque chose à cette équipe, mais il n’aura pas le temps de la transformer à son image. En attendant la saison prochaine, on jugera surtout Paris sur le résultat, et donc la qualification.

Peu importe la manière donc, le Paris Saint-Germain doit miser sur ce qui fait sa force, solidité défensive et talent offensif incomparables. Pour le fond de jeu, l’identité, il faudra attendre. Concernant l'ensemble des équipes qualifiées pour ces quarts de finale, sortir ce Bayern version 2020/2021, ressemblera à un parcours du combattant. 180 minutes (peut être plus) où Paris devra montrer qu’il est bel est bien devenu un très grand d’Europe.

Ne manquez pas notre page Facebook!