L'Olympique de Marseille réalise une très mauvaise opération après son match nul concédé contre le Racing Club de Strasbourg. Dans un championnat de France très serré, la course à la cinquième place fascine tout autant que celles pour le titre ou le maintien. Dans une lutte à distance avec le Racing Club de Lens, qui se déplace au Parc des Princes cet après-midi, les Marseillais ont perdu deux points précieux. En interview d'après-match, le coach de Strasbourg et Laurent Paganelli ont eu un énorme fou rire en se moquant des propos de Pablo Longoria sur la formation française.

"Je vais lui proposer mon projet" - Thierry Laurey

Du côté de l'Olympique de Marseille, les présidents savent comment envoyer quelques belles punchlines. Comment ne pas citer celles de Jacques-Henri Eyraud sur les salariés du club et leur supportérisme ou encore ses allusions sur les années Bernard Tapie. Vous l'aurez compris, il a su comment se mettre les fans dans la poche avant que Frank McCourt ne lui trouve de nouvelles fonctions. Aujourd'hui c'est Pablo Longoria qui est la tête du club et comme son prédécesseur, il a su se faire rapidement des amis en critiquant la formation française et les entraîneurs français. S'il a depuis clarifié ses propos, il devrait recevoir quelques retours de bâton.

Nombreux ont été les hommes du banc de touche à avoir été vexés par les propos de l'espagnol. Si certaines réponses ont été violentes, on peut citer le Tweet de Raymond Domenech hier qui défend Thierry Laurey. Le coach strasbourgeois, dont le nom circule du côté des Girondins de Bordeaux pour la saison prochaine, a fait quelques blagues avec Laurent Paganelli.

Une vidéo qui a été postée sur le compte Twitter du Canal Football Club.

Jorge Sampaoli se paye trois jours

Toujours sur les réseaux sociaux de Canal Plus on a pu visionner d'autres interviews. Quelque peu agacé, Alvaro Gonzalez n'a pas hésité à souligner l'attitude très défensive des joueurs du Nord Est de la France.

Cette stratégie défensive a été encore plus prononcée après l'ouverture du score de Mitrovic à un quart de la fin. Si le défenseur espagnol avait insulté son entraîneur la semaine dernière, l'Argentin a lui pointé du doigt certains joueurs. Pour l'ancien sélectionneur de l'Argentine, certains joueurs n'ont pas fait les bons choix et les animations offensives n'ont pas été bonnes. Pour lui, Boubacar Kamara, Valentin Rongier et Florian Thauvin auraient dû mieux faire. Avant la rencontre des Lensois, les Phocéens ont le même nombre de points que le surprenant promu mais se retrouvent derrière à la différence de buts. La fin de saison va être stressante pour les joueurs marseillais.

Suivez la page Football
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!