L'artiste aux looks extravagants serait-il susceptible ? Manquerait-il d'humour ? Une chose est certaine, Michel Polnareff n'a pas apprécié les spots publicitaires de Cetelem, dans lesquels jouent son sosie. Il attaque l'entreprise en justice notamment pour atteinte « au droit à l'image ».

« Je suis coincééé »

Depuis quatre ans, l'organisme de crédit Cetelem mettrait en scène le sosie de Michel Polnareff dans ses spots publicitaires, sans avoir l'autorisation de l'artiste.

Dans les publicités, Jean-Louis Barcelona, le sosie de Michel Polnareff, vend les services proposés par l'entreprise dont le slogan est « Il ne suffit pas de ressembler à Cetelem pour faire du Cetelem ».

Se sentant ridiculisé, Michel Polnareff a assigné la société en justice, devant le tribunal de Grande Instance de Paris, pour atteinte « au droit à l'image », au « droit patrimonial » et à « la dignité dans le cadre d'une utilisation commerciale de sa personne ».

En effet, l'avocate du chanteur affirme que le sosie utilisé dans les spots publicitaire « porte atteinte au mono­pole de l'ar­tiste dont l'image est indi­rec­te­ment repro­duite »

« Ce n'est pas une question d'argent »

Afin de compenser le préjudice, Michel Polnareff réclame plus d'un million d'euros de dommages et intérêts à BNP Paribas, propriétaire de l'entreprise.

Pourtant, invité sur le plateau de l'émission C'est à vous, présentée par Anne-Sophie Lapix, l'agent de l'artiste a déclaré : « Ce n'est pas une ques­tion d'argent. Ce n'est pas une ques­tion d'hu­mour. On entend tout et n'im­porte quoi. C'est juste l'as­so­cia­tion de sa marque avec la banque ». Fabien Lecoeuvre a ajouté : « C'est vrai­ment un handi­cap d'être asso­cié à une banque quand vous n'en avez pas fait la démarche ».

Top vidéos du jour

La toile préfère en rire

Les internautes ont trouvé cette affaire plutôt drôle et n'ont pas hésité à se moquer à leur tour de Michel Polnareff. Sur Twitter, ils ont publié de nombreuses caricatures de l'artiste, réalisé par des montages photo. D'autres ont laissé des messages humoristiques : « Vous ne trouvez pas que Polnareff essaie de plus en plus de ressembler à son sosie de Cetelem ? »

Alors que certains se demandent pourquoi l'artiste a attendu quatre ans pour réagir, l'un de ses proches affirme qu'il ne s'en serait rendu compte que très récemment, à l'occasion d'un retour en France.