Ce matin, Ayem Nour était invitée sur Europe 1 dans le Grand Direct des Médias afin de faire la promotion du Mad Mag, qu'elle anime chaque jour à 17h25 sur NRJ12. Mais elle a également tenu à régler ses comptes avec Enora Malagré, la chroniqueuse de Touche pas à mon Poste sur C8. Leur petit ping-pong médiatique a commencé lorsque sur Canal +, Ayem avait déclaré dans Le Gros Journal de Mouloud Achour : "L’argent rend beau (...) c'est une réalité". Nous ne sommes pas sans savoir que l'ancienne candidate de Secret Story 5 est en couple avec le richissime homme d'affaires Vincent Miclet, avec qui elle a d'ailleurs eu un enfant il y a quelques mois.

Cette petite phrase avait profondément choqué Enora Malagré, qui s'était alors mise à insulter Ayem en la traitant ouvertement de "michto", comprenez une femme intéressée uniquement par l'argent de son compagnon. Mais la chroniqueuse de TPMP ne savait pas que son micro était ouvert ; elle pensait être en off. Le tribunal en tiendra-t-il compte ?

Ayem Nour porte plainte contre Enora Malagré

Car oui, Ayem a décidé de ne pas en rester là et d'attaquer Enora en Justice. En direct sur Europe 1 ce matin, elle déclarait : "J’ai été très blessée par les propos qu’elle a tenus (...) Aujourd’hui c’est entre les mains de la justice, mon conseil a envoyé une mise en demeure". Connaissant Enora, sa réponse ne saurait tarder. Pour le moment, son compte Twitter est encore calme. A moins qu'elle attende son prochain direct dans TPMP ?

Ce n'est pas la première fois que la chroniqueuse de Cyril Hanouna a affaire à la Justice.

Top vidéos du jour

En Février 2016, le journaliste sportif Julien Cazarre, qui officie sur Canal +, avait porté plainte contre Enora et Baba pour "menaces de violences physiques et appels téléphoniques malveillants". La raison selon lui : avoir refusé de se rendre sur le plateau de TPMP. Plus récemment, c'est Enora Malagré qui a porté plainte contre Thomas Vergara, le compagnon de Nabilla, en lui réclamant 20.000 Euros pour avoir diffusé une photo d'elle topless sur les réseaux sociaux.