La chirurgie et les candidats de télé-réalité, c'est une histoire faite pour durer... et Charles Vassal a lui aussi finit par succomber à la liposuccion. Plutôt discret depuis sa participation au Princes de l'amour sur W9, le Ch'ti est de retour pour une nouvelle émission de télé-réalité, #Zéro Complexe, diffusée depuis le 2 novembre sur le site Star 24.

Zéro Complexe : les opérations de 17 stars de la télé-réalité

Au programme de cette émission en plein lancement, le parcours de 17 stars emblématiques de la télé-réalité : Maeva Martinez de SecretStory 10, la sulfureuse Parisa, l'ex petit-ami de Julien Castaldi, Ludivine Birker et même...

Loana ! Le concept ? Accompagner et filmer ces personnalités pendant leurs opérations chirurgicales. Si l'émission a permis à Charles Vassal, qui a récemment appris ne pas être le père du bébé de son ex petite-amie, de se débarrasser du petit ventre qui le complexait, pour bien d'autres candidats, la production de Zéro Complexe multiplie les mauvais traitements...

Le témoignage choc, c'est celui d'une autre Ch'ti : #Vanessa, de Secret Story 3. La jeune femme accuse les producteur de l'émission de l'avoir piégée. Chez nos confrères de Public, elle raconte le calvaire qu'elle a vécu suite à son augmentation mammaire, une opération qu'elle a faite en Tunisie, après avoir été approchée en juin dernier pour participer à Zéro Complexe.

L'émission tourne au bad buzz

Premier hic : Vanessa n'a pas été rémunérée, et à compris, après avoir signé, qu'elle devrait payer de sa poche tous les frais de déplacements.

Top vidéos du jour

Côté médical, le bilan est désastreux : ni soins post-opératoire, ni suivi après l'intervention. A peine sortie du bloc opératoire, alors qu'elle avait besoin de repos, la jolie brune a du enchaîner interviews et séquences pour l'émission. Pire encore : en découvrant d'anormale tâche de sang sur ses draps, la production a préféré filmer le linge avant d'appeler les médecins... De nouvelles consultations ont ensuite été nécessaires, consultations que Vanessa a, une fois de plus, dû payer elle-même.

Vanessa atteste par ailleurs avoir été renvoyée de force en France seulement cinq jours après le début du tournage. Mais selon la production, la meilleure ennemie d'Emilie Nef Naf ne chercherait à travers ses accusation qu'à faire "le buzz". L'équipe de tournage atteste que Vanessa n'a pas été moins bien traitée que les autres participants. Si l'ancienne Secretiste n'a pas encore réagit, on peut se douter que l'affaire ne s'arrêtera pas là... #Télé-réalité