En janvier, le célèbre chroniqueur spécialisé dans la télé-réalité Jeremstar [VIDEO] et son meilleur ami Pascal Cardonna (alias Babybel) ont été l'objet de graves accusations. Selon des rumeurs lancées à l'origine par le jeune blogueur Aqababe sur les réseaux sociaux, ils seraient coupables de multiples détournements de mineurs et/ou de viols aggravés. L’adolescent a également publié des vidéos pornographiques de Jeremstar qui ont aussitôt été censurées. Celui-ci voulait assouvir un désir de vengeance après s’être fait « voler un scoop » sur Snapchat.

Suite à ces révélations, s'en est suivi un effet boule de neige, puisque beaucoup d'autres jeunes ont témoigné les uns après les autres, avec de nombreuses preuves audio et visuelles à l’appui : capture de conversations, messages audios, photos ..

Sur ces extraits, les mineurs recevaient des invitations très insistantes de Babybel, demandant une soirée passée ensemble et quelques actes sexuels en échange de la possibilité de rencontrer Jeremstar. [VIDEO]

Tous deux sont d'abord restés muets. Jeremstar a publié sur Twitter deux communiqués, avant de ne plus du tout donner de nouvelles ni de réponses. Voici le communiqué le plus récent :

Pascal Cardonna (Babybel) parle enfin

Il ne donnait plus aucun signe de lui, pas même sur ses réseaux sociaux : c’est pourtant au cours d'une interview inattendue que Pascal Cardonna se livre sur sa version des faits et son ressenti dans cette affaire, auprès du journaliste de Quotidien. «J’ai tenté de me suicider trois fois», affirme Babybel lors de cet entretien.

Top vidéos du jour

Il se décrit comme une victime d’acharnement dans cette affaire, refusant de mettre fin à sa vie pour ne pas donner raison aux accusations le concernant.

"C'est vrai que c'était parfois trash", avoue-t-il alors qu'il nie en bloc toutes les accusations de viol ou de détournement. D'après ses propos, ces conversations privées ont été sorties de leur contexte et n'avaient à aucun moment pour but de nuire à quiconque.

Pour finir, il a également précisé qu'il comptait rester ami avec Jeremstar et qu'il comprenait sa réaction et son manque de solidarité dans cette affaire, étant "attaqués de tous les côtés".

Deux plaintes d'adolescents retirées

Juste avant que cette interview ne soit diffusée, deux plaintes visant Pascal Cardonna venaient d'être retirées par des adolescents.

L'un d'entre eux, Annoir Sinnaour, s'est d'ailleurs excusé publiquement.