Nicolas Lozina, candidat des Marseillais vs le Reste du Monde 3, file le parfait amour avec Laura Lempika, qui a récemment été critiqué sur son physique [VIDEO]. Les internautes ont pu être les témoins du début de leur relation pendant la diffusion des épisodes sur W9. Sur les réseaux sociaux, Nicolas et Laura s'affichent également très souvent ensemble.

Dernièrement, le candidat du Reste du Monde s'est rendu en Tunisie et a vécu une histoire dans laquelle il a ressenti plus de peur que de mal. Le candidat a voulu raconter son anecdote, plutôt amusante, sur Snapchat.

Les policiers retrouvent un objet illicite dans la valise de Nicolas Lozina

Au moment de passer le contrôle de sécurité à l'aéroport de Tunis, Nicolas Lozina a été intercepté par quatre policiers.

Ils ont demandé au candidat de venir avec eux : “Là, j'étais à deux doigts de faire les deux gouttelettes dans le petit slip. J'arrive dans une pièce, aussi sombre qu'une cave, au milieu, juste une table, une chaise. Je m'assieds”. À ce moment, le jeune homme commence à paniquer et se demande ce qui va lui arriver : “Les policiers me disent : monsieur, on a retrouvé quelque chose d'illicite et d'interdit dans votre valise. Je me dis, mais qu'est-ce que ça peut-être ? J'ai pas d'arme, j'ai pas dix kilos de came. J'ai pas un couteau. J'ai pas une bombe. Non. J'ai rien à part des habits et des produits que j'utilise au quotidien”.

C'est très étonné que Nicolas leur précise ainsi qu'il n'a rien dans sa valise. Pendant l'interrogatoire, le compagnon de Laura s'est imaginé le pire et a même pensé que quelqu'un aurait pu “planquer un truc” dans sa valise : “Je me dis que c'est la fin. Et là, le mec, il me dit : monsieur Nicolas Lozina, nous avons retrouvé une paire de menottes dans votre valise. Une paire de menottes. Qu'est-ce que vous comptez faire avec ça ?”

Les policiers confisquent à Nicolas l'objet interdit

Nicolas Lozina a avoué qu'il ne savait pas qu'il y avait une paire de menottes dans sa valise.

Puis, il s'est rendu compte qu'à Amsterdam, lui et sa compagne, qui a été accusée d'être isolée par la production [VIDEO], se sont acheté pleins de “trucs pour rigoler” dans un sex shop, dont la paire de menottes en fourrure.

“Vous auriez dû voir ma tronche quand j'ai donné la paire de menottes aux flics. Il a hésité à rire, mais moi, je pouvais plus me retenir”. Au final, la police a saisi la paire de menottes qu'il possédait, mais Nicolas pourra la récupérer quand il quittera le territoire.