Depuis dimanche soir, la chaîne américaine CW diffuse la nouvelle adaptation de Charmed. Pour rappel, le show original était diffusé en France sur M6 lors de la fameuse trilogie du samedi, qui nous berçait le samedi soir avec, entre autres, Buffy [VIDEO], le Caméléon ou encore X-files. Une série pleine de nostalgie donc, dont le reboot était très attendu par les fans de la première heure.

Une pas si mauvaise surprise que ça

Le reboot de Charmed¸qui porte d’ailleurs le même nom, reprend les mêmes codes que la série originelle. Trois sœurs se découvrent sorcières et apprennent, non sans surprise, qu’elles doivent sauver le monde de terrifiants démons.

Si l’intrigue de base n’a pas changé, les personnages sont pourtant différents, exit les sœurs Halliwell, bonjour les Vera !

Après la mort mystérieuse de leur mère, Mel et Maggie découvrent qu’elles ont une demi-sœur, Macy. Elles expérimentent chacune leur tour leur pouvoir et s’essayent à la chasse aux démons. Première surprise de ce côté-là, puisque le premier méchant de la série ressemble à s’y méprendre au Night King, de Game Of Thrones [VIDEO]. Verra-t-on Voldemort dans le prochain épisode ? Le ton est léger, et même si certaines scènes mériteraient un peu plus de longueur, les différents ingrédients fonctionnent bien ensemble dans ce décor fidèle à l’original. Les sœurs Vera n’ont, semble-t-il, pas fini de nous surprendre.

Une problématique féministe au cœur de l’actualité

La réalisatrice du show, Jennie Snyder Urman, décide dès le premier épisode d’intégrer à la série des propos féministes, s’inscrivant ainsi dans le mouvement #MeToo.

En effet, Mel, qui représente plus ou moins l’ancienne Piper dans la série, est engagée et lesbienne, n’hésitant pas à parler de consentement et de violences faites aux femmes. L’intrigue prend également place au moment où plusieurs étudiantes ont été présumées violées, dont l’une est encore dans le coma. La série promet donc de creuser un peu plus le sujet et se positionne comme un show féministe et engagé. Le petit plus : le moment où l’un des personnages définit l’élection de Trump comme un élément déclenchant l’apocalypse.

Les fans de la première heure devraient sûrement aimer ce reboot, malgré les effets spéciaux un peu cheap et quelques maladresses liées à l’intrigue. Si le deuxième épisode sera diffusé dimanche prochain sur la chaîne américaine CW, Charmed reste pour le moment indisponible en France. L’occasion de revoir les épisodes de la première série tous les jours sur 6ter.