Fragilisée par les rumeurs d'infidélité, Kate Middelton doit désormais faire face aux provocations de la supposée maîtresse de son mari. Rose Hanbury, voisine et ancienne amie de la duchesse de Cambridge, tenterait en effet de l'éclipser.

Rose et Kate, deux rivales marraines de la même association

Quelques jours après le début du scandale [VIDEO] qui a secoué l'Angleterre, les choses ne semblent pas s'arranger pour Kate Middleton. Si son époux a appelé ses avocats du cabinet londonien Harbottle and Lewis à la rescousse, la maman a quant à elle dû faire face à un important dilemme.

Publicité

Ce n'est une surprise pour personne, la duchesse de Cambridge est très impliquée dans le domaine caritatif et notamment auprès de l'association EACH (Ease Anglia’s Children’s Hospices), qui offre une aide financière aux familles d'enfants hospitalisés. Depuis 2012, la jeune femme a levé des fonds conséquents pour cette cause qui lui est si chère. En 2018, Rose Hanbury était elle-même devenue marraine de cette association dans laquelle elle oeuvrait auprès de son amie, Kate Middleton. Seulement, en avril 2018, alors que Kate était enceinte de Louis, son troisième enfant, la duchesse de Cholmondeley aurait brisé cette amitié en entretenant une liaison avec le prince William. Décidée malgré tout à honorer son rôle de marraine chez EACH, Rose Hanbury refuserait de quitter ses fonctions, ce qui mettrait Kate dans l'embarras.

Rose Hanbury aurait parlé "à qui veut l'entendre" de sa liaison avec le prince

"Rose ne s’en cache pas. Elle en parle à qui veut l’entendre et tout le gotha est au courant de leur liaison." Ces mots de la journaliste Nicole Cliff ont été rapportés maintes fois ces derniers jours. Toute l'aristocratie britannique aurait donc su depuis longtemps que le prince William avait une aventure avec l'amie de son épouse. La rumeur serait rapidement parvenue aux oreilles de Kate Middleton qui se serait "immédiatement confrontée" à William.

Publicité

En guise de réponse, ce dernier aurait simplement ri en précisant qu'il n'y avait rien à faire. Furieuse, la duchesse de Cambridge aurait alors pris des mesures afin d'éloigner le couple Cholmondeley de leur entourage. Cette réaction compréhensible est d'ailleurs à l'origine du surnom : l'extermineuse en chef, dont certains de ses proches auraient affublé la jeune femme. Si le couple princier s'est affiché ce week-end lors d'une sortie aux Burnham Horse Trials, à Norfolk, les tabloïds britanniques ne sont pas dupes.

Pour eux, c'est sûr, l'affaire a encore de beaux jours devant elle.