Si cela ne fait même pas quinze jours que "Touche Pas à Mon Poste" a repris, l'émission continue quand même à faire parler d'elle. Cumulant les succès d'audience, il est légitime que les cartons d'audience entrainent la hausse de nombreuses polémiques concernant l'émission, que cela soit sur l'émission mais également sur les chroniqueurs emblématiques autour de la table. Dans plusieurs récents articles, nous avions dévoilé le lynchage qu'avait subi Danielle Moreau en direct, en décidant d'embrasser Jordan De Luxe, chroniqueur fraichement débarqué de l'émission Radio Voltage.

Hier encore, nous avions expliqué la grossophobie que certains internautes avaient évoquée envers Kelly Vedovelli, chroniqueuse emblématique de l'émission. Et hier soir, c'est Géraldine Maillet, essayiste et nouvelliste à succès qui a été mise dans la tourmente. La cause ? Ses prises de positions très tranchées qui lui ont valu de nombreuses menaces de morts, comme elle l'a expliqué en direct dans l'émission.

Elle dévoile les messages de haine qu'elle reçoit

Hier, elle se rappelait de l'affaire Mennel, la jeune fille voilée de l'émission "The Voice" qui avait été dans la tourmente à cause de ses tweets écrits quelques jours après les attentats de Paris en Novembre 2015 mais aussi ceux de Nice quelques mois plus tard : "L'affaire Mennel, ça avait été très chaud pour moi. Ça a été très violent et j'ai vraiment eu très très peur. […] L'année dernière c'était très compliqué aussi, il faut faire très attention." Si la chroniqueuse a été très émue en racontant ses craintes qu'elle vit depuis sa présence dans l'émission Touche Pas à Mon Poste, elle n'a pas hésité à citer quelques messages de haine reçus après cette affaire, venant d'internautes anonymes : "on va te crever, toi et ta fille" mais également "si je te croise dans la rue, je te démonte".

Ne manquez pas les dernières informations!
Cliquez sur le sujet qui vous intéresse le plus. Pour ne rien manquer, nous vous tiendrons informé des dernières informations sur le sujet.
Télé-réalité Mercato

Elle garde la tête haute et continuera sur sa ligne éditoriale

Si l'affaire Mennel lui a valu de nombreuses "menaces de morts" comme elle le dit précisément dans l'émission, la belle chroniqueuse n'a pas hésité à porter plainte pour que la cybercriminalité sur les réseaux sociaux soit plus facilement éradiquée, et depuis cet évènement, la chroniqueuse a juré ne plus avoir sa langue dans sa poche. Une décision saluée par le public, les chroniqueurs autour de la table, mais également par les téléspectateurs et internautes, comme Lucie sur Twitter qui dit "Géraldine Maillet c'est vraiment une queen" ou encore une internaute anonyme qui dit que la chroniqueuse "a bien raison de ne pas se laisser démonter".

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite