Enora Malagré était sans conteste la chroniqueuse la plus emblématique de l'émission Touche Pas à Mon Poste, présentée par Cyril Hanouna sur C8, et anciennement France 4. La jeune femme était la chroniqueuse grande gueule qui n'hésitait pas à rentrer dans les invités présents autour de la table afin qu'ils assument et justifient leurs opinions, comme Véronique Genest à cause de ses propos racistes et homophobes il y a plusieurs années, mais également Jean Luc Lahaye à cause de ses frasques et les rumeurs de pédophilie qui planaient au-dessus de lui depuis des années.

La chroniqueuse, fatiguée des insultes sur les réseaux sociaux et l'impact trop important de tpmp sur sa vie privée, avait décidé de quitter l'émission il y a déjà deux ans. Pourtant, la blonde semble aujourd'hui plus sure d'elle et est devenue chroniqueuse dans la nouvelle émission d'Eric Naulleau, qui semble s'être reconcilié avec Doc Gynéco, De Quoi Je Me Mêle. La jeune femme, qui vient d'achever son livre autobiographique s'est confiée à plusieurs journalistes sur son retour à la télé, mais également sur son endométriose qu'elle n'a jamais caché, en d'autres termes, elle explique son combat pour devenir maman malgré les obstacles de sa maladie qu'elle juge incurable. Nous vous expliquons tout.

Elle encourage les femmes qui en souffrent de témoigner pour faire avancer la lutte contre la maladie

Dans l'interview, la jeune femme explique qu'elle a trouvé l'amour, et que son nouveau chéri est extrêmement compréhensif envers elle et sur la difficulté qu'elle a à lui offrir un enfant, elle déclare notamment "ma vie sexuelle n'est pas touchée par l'endométriose". Elle déplore cependant que beaucoup de Femmes souffrent de cette maladie sans clairement en parler dans les médias alors que la parole des femmes malades est primordiale et décisive pour faire avancer les choses.

Ne manquez pas les dernières informations!
Cliquez sur le sujet qui vous intéresse le plus. Pour ne rien manquer, nous vous tiendrons informé des dernières informations sur le sujet.
Télé-réalité Femmes

Elle indique: "beaucoup de femmes malades ont mal […] lors des premières rencontres, ce qui ne devrait pas être le cas." La chroniqueuse de TPMP tenait également à rassurer ses fans en expliquant qu'aujourd'hui elle va beaucoup mieux et qu'elle fait "des exercices avec des médecins pour "comprendre et identifier certaines parties de [son] corps."

Elle explique les conséquences de sa maladie incurable

Si pour beaucoup, l'endométriose résulte en le fait de ne pas avoir d'enfant, très peu de gens connaissent les autres difficultés de cette maladie.

Elle déclare ressentir des douleurs presque quotidiennement: "ca me fait comme des lames de couteau qui me rentrent dans les reins, je transpire, je suffoque. Cette maladie n'a pas de traitement." Un témoignage extrêmement émouvant qui à bien failli tuer la chroniqueuse de Baba, comme elle l'indique: "la maladie m'a amené à prendre des médicaments arrosés d'alcool."

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite