Le départ est imminent pour les Vergara. En effet, la joyeuse troupe s’apprête à quitter leur maison à Dubaï pour Los Angeles. Un voyage que le couple entreprendra avec la mère de Nabilla et bien évidemment le petit Milann.

C’est le temps des vacances pour Nabilla et sa famille. Le couple mythique des Anges fera donc découvrir pour la première fois de son existence, la ville des stars à son fils Milann. Nabilla est sur un petit nuage, et a notamment révélé dans une story Snapchat, toute l’affection qu’elle porte à Los Angeles : "Nous adorons Dubaï, c’est notre foyer, nous y sentons bien… Mais L.A c’est notre coup de cœur !", a-t-elle déclaré.

La petite famille prendra son envol d’ici quelques heures. Mais préparer un voyage n’est jamais facile, surtout avec un bébé. Ainsi la jeune maman n’a pas hésité à partager ses petits soucis sur son compte Snapchat.

"C'est dur de voyager avec un bébé"

"Hier, je n’ai pas pu dormir. Je n’ai fait que me réveiller tout le temps. Je me suis rendu compte qu’il manquait à chaque fois un truc dans les valises ! Ce qui fait que j’ai dû rouvrir les bagages plusieurs fois !", a-t-elle confié avant de poursuivre : "je réalise que c’est compliqué de voyager avec un bébé, c’est dur ! Nous ne savons pas quelle poussette apporter. Faut-il prendre un siège auto ou est-ce que la location de voiture peut prévoir le coup et en fournir !", a conclu la jeune mère de famille visiblement éreintée par les préparatifs.

Nabilla culpabilise pour son fils Milann

Eh oui, voyager avec un bébé de trois mois peut être une source de stress énorme. Entre l’organisation du voyage, les bagages et les devoirs en tant que mère, on peut vite être débordé. Mais heureusement pour la jolie brune, sa mère est toujours là pour la seconder : "Ma mère m’aide beaucoup, elle s’occupe énormément de mon fils. Sa présence nous soulage vraiment beaucoup".

L’ancienne star de télé-réalité révèle cependant que le fait de se séparer de son bébé, même pour un bref instant, constituait pour elle une véritable épreuve : "C’est très important, car c’est une phase hyper délicate, nous nous apprenons à nous connaître. (…) Savoir pour quelle raison il pleure par exemple. J’essaye de m’occuper de Milann au maximum, car c’est vraiment important pour moi. Alors quand je ne suis pas avec mon fils, je ne suis vraiment pas bien. Je culpabilise, je pleure et j’ai des bouffées de chaleur, c’est le stress total… Cela me fait penser que je suis une mauvaise mère", a-t-elle confié.

Mais malgré tous ces pépins et ses propres moments de doutes en tant que maman, Nabilla a hâte d’arriver à Los Angeles avec les siens. Surtout que le couple projette d’y acheter une maison. En tout cas, ce sont là des vacances qui promettent d’être riches en émotions.

Ne manquez pas notre page Facebook!