Rappelez-vous, c'est l'affaire qui a ébranlé l'univers de la télévision l'an dernier : Christian Quesada, le maître de midi des Douze Coups De Midi était accusé de corruption de mineurs et détention et de diffusion d’images pédopornographiques . Les chroniqueurs de TPMP n'avaient pas hésité à consacrer plusieurs débats autour de la table par rapport à ce scandale médiatique. Après plusieurs mois d'attente, le procès de Christian Quesada s'est déroulé en visioconférence à cause des mesures de précaution prises par Emmanuel Macron à cause du Coronavirus.

Des mois plus tard, les chroniqueurs de TPMP ainsi que Cyril Hanouna ont appris que l'homme à la cinquantaine et le plus grand vainqueur des Douze Coups De Midi était finalement condamné à trois ans de prison ferme à cause de son lourd casier judiciaire.

Si les chroniqueurs de TPMP ont pensé que la peine contre cet homme était justifié, ce n'était pas le cas de Benjamin Castaldi. Le chroniqueur le plus emblématique de TPMP a poussé un énorme coup de gueule en avançant que la peine requise contre Christian Quesada était bien trop légère.

Les chroniqueurs de TPMP réagissent à la peine de prison de Christian Quesada

Mercredi, lors de l'émission TPMP diffusée en visioconférence depuis plusieurs semaines à cause du Coronavirus, les chroniqueurs ont débattu pendant plusieurs minutes sur la peine de prison requise contre Christian Quesada. Plusieurs chroniqueurs valident la sentence donnée à l'homme. Ce qui n'est pas le cas de Benjamin Castaldi, assez agacé : "Dans ce pays il y a des gens qui sont condamnés, pour des choses qui sont certes graves mais beaucoup moins graves que ce qu'il a fait".

Le chroniqueur de TPMP a été interrompu par Cyril Hanouna qui a dû lancer la coupure pub et c'est après la coupure pub que Benjamin Castaldi s'est littéralement mis dans une colère noire par rapport au sort du condamné.

"Ca méritait beaucoup plus"

L'homme indique, avec toute la franchise et ses coups de sang qu'on lui connait: "On avait eu son casier judiciaire qui était long comme le bras. Excusez-moi, trois ans quand on est récidiviste, pour moi ça n’est pas assez, ça méritait beaucoup plus." le chroniqueur de TPMP espérait que la peine encourue soit bien plus lourde.

Si Cyril Hanouna ainsi que les chroniqueurs présents en visioconférence ont essayé de calmer le chroniqueur de TPMP, Benjamin Castaldi a continué. Il a conclu son argumentation de la manière suivante : "Des gens chez eux doivent être choqués parce que ce garçon est un prédateur". Des propos pour lesquels le chroniqueur de TPMP et ancien présentateur du Loft Story n'a pas souhaité rebondir.

Suivez la page Télé-réalité
Suivez
Suivez la page TPMP
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!