La sortie du film Pinocchio de Matteo Garrone prévue pour le 18 mars 2020 avait été repoussée au 1er juillet prochain en raison de la crise sanitaire. Finalement, il sera disponible dès le 4 mai prochain sur Amazon Prime Video.

C’est la deuxième fois que la plateforme accueille un film directement dans ses programmes qui, à l’origine devait sortir sur grand écran. Le tout premier était Forte, le film de Katia Lewkowicz avec Melha Bedia, Valérie Lemercier et Alison Wheeler.

Le réalisateur italien qui s’est rendu célèbre avec Gomora, une plongée au cœur de la mafia Napolitaine, et plus récemment avec l’univers sombre des quartiers populaires de Rome dans Dogman, lequel retrace un des faits divers les plus violents de l'histoire criminelle d'Italie (sans toutefois montrer les images à l'écran).

Ces deux films ont respectivement reçu le grand prix du Jury au Festival de Cannes et le prix d’interprétation masculine pour Marcello Fonte. Cette fois-ci, il nous revient avec un film d’un tout autre registre, beaucoup plus grand public.

Une adaptation plus sombre et plus réaliste

Il a décidé d’adapter le livre de Carlo Collodi sur les écrans. À ses côté nous retrouvons Roberto Benigni, qui avait lui-même jouer le rôle de Pinocchio en 2002 dans son propre film. Cette fois-ci, c’est en Geppetto que nous le retrouvons dans cette version qui risque d’être à la fois plus sombre et plus réaliste.

En effet Matteo Garrone, même s’il a déjà réalisé Tale of Tales une adaptation d’un recueil de contes italiens, est principalement connu pour ses œuvres filmographiques prenant comme décors les milieux mafieux de Rome ou de Naples.

Cette version de Pinocchio, sortie en Italie durant la période de Noël a connu un grand succès. La bande-annonce du film est d’ailleurs sublime et nous fait découvrir des décors à la fois réalistes et féériques. Les traits du petit pantin de bois au nez qui s'allonge quand il ment et qui voulait devenir un vrai petit garçon, incarné par Federico Ielapi, se révèlent d’un réalisme fascinant.

Le réalisateur a voulu contenter le grand public tout en apportant sa touche personnelle. Il déclare en effet qu’en relisant l’œuvre de Carlo Collodi, certains passages sur l’Italie de l’époque, notamment sur la pauvreté et la violence l’ont interpellé. Ce seront certainement des aspects qui seront mis en avant dans son film.

Le film est déjà nominé aux prix David di Donatello, l’équivalent des Césars transalpins. Nous n'aurons pas à attendre le 1er juillet prochain, mais il reste encore à patienter quelques jours pour découvrir un Pinocchio plus vrai que nature, en s’installant tranquillement dans notre canapé.

Suivez la page Séries TV
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!