C’est une véritable déclaration de guerre qui est en train de se dessiner entre TPMP et tous leurs détracteurs qui sont de plus en plus nombreux depuis l’arrivée du talk sur les antennes il y a déjà plus de 10 ans, puisque l’émission a été créée en avril 2010. Le succès de TPMP dérange et a suscité de nombreuses polémiques qui ont failli causer la déprogrammation immédiate de l’émission, comme la fois où Cyril Hanouna a fait un canular homophobe en plein direct, chose pour laquelle il avait dû payer une amende de près de 3 millions d’euros au CSA, sans ça l’émission ne serait plus diffusée.

On l’a appris dans les dernières quotidiennes de TPMP, les acharnements que subissent Cyril Hanouna ainsi que les chroniqueurs ne s’arrêtent pas là.

En effet, alors que l’on a appris que Nathalie Marquay, la compagne de Jean-Pierre Foucault avait été la cible d’harcèlement, ce sont les chroniqueurs qui ont décidé de revenir sur leurs expériences du cyber-harcèlement depuis qu’ils sont chroniqueurs dans TPMP. C’est surtout le témoignage de Bernard Montiel et Benjamin Castaldi qui ont interpellé Cyril Hanouna, qui n’a pas hésité à donner plus d’informations sur la véritable haine que peuvent avoir les internautes envers TPMP.

Un débat dans TPMP contre le cyber-harcèlement libère la parole des chroniqueurs

Quelques minutes après que Nathalie Marquay ait expliqué qu’elle a été victime d’harcèlement dans sa vie et que ses enfants en ont souffert, en dénonçant notamment le comportement de l’institutrice de sa fille qui n’hésitait pas à la clasher sévèrement, ce sont les chroniqueurs de TPMP qui sont revenus sur les dangers des réseaux sociaux en expliquant le cyber-harcèlement qu’ils subissent depuis des années.

C’est alors que Bernard Montiel a déclaré, la voix étranglée par l’émotion : « ma maison a été taguée pendant un an, presque tout les jours. » C’est alors aussitôt que Gilles Verdez a renchéri tout en expliquant que le harcèlement, dans son cas, n’était pas justifié par le succès de TPMP mais par le fait qu’il était en train d’écrire « la biographie de Manuel Valls, alors ministre de l’intérieur."

Jean-Michel Maire et Benjamin Castaldi les plus menacés de TPMP

Quelques minutes après le début du tour de table, c’est Benjamin Castaldi qui a continué en indiquant certainement le témoignage le plus troublant.

Il déclare alors : « J’ai reçu un cercueil avec un balle » sous-entendu que l’homme, en plus de cyber-harcèlement, reçoit de nombreuses menaces de mort. C’est enfin Jean-Michel Maire qui a décidé de prendre la parole.

L’homme âgé de plus de cinquante ans et le plus ancien chroniqueur de TPMP déclare alors : « En trois jours, on m’a envoyé 310 messages d’insultes » après qu’un internaute ait intercepté son numéro.

Si l’homme n'indique pas comment un internaute aurait pu avoir son numéro, il ne se sent pas en danger.

Le présentateur de TPMP Cyril Hanouna lourdement exposé

C’est forcément le présentateur de TPMP qui fait le plus les frais du cyber-harcèlement. Il indique alors, une fois le tour de table fini : « On a reçu des menaces sur les réseaux sociaux comme tous les gens exposés. Certains moments ont été un peu plus chauds que d’autres. »

Toutefois, si l’homme est particulièrement menacé par l’harcèlement des détracteurs de TPMP, Cyril Hanouna est particulièrement bien entouré et indique également ne pas avoir véritablement entendu de « menaces très sérieuses ». On sait toutefois que Cyril Hanouna relativise énormément pour ne pas effrayer les fans de TPMP.

Affaire à suivre donc.

Suivez la page Télé-réalité
Suivez
Suivez la page Femmes
Suivez
Suivez la page TPMP
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!