#Islam Behery est un jeune animateur télé âgé d'une trentaine d'années diplômé de l'Université de Wales. Il occupe actuellement le poste du "président du centre des études islamiques" au sein de "Al Yawm Al Sebaa", un journal appartenant au fameux "Najib Souirass", une figure médiatique largement connue dans le monde arabe .

Écrivain, penseur et "philosophe", il a réussi à capter l'attention de quelques millions de téléspectateurs qui étaient au rendez-vous trois fois par semaine pour ses petites apparitions de demi-heure sur la chaîne télévisée "Al Qahira Wal Ness" ou sur sa chaîne Youtube.  

Il communique à son public sa propre vision de la religion, critique les théologiens et les juristes islamistes qui ont fait, selon lui, de l'Islam une religion oppressive, violente et scandaleuse.

Publicité
Publicité

Il va jusqu'à prétendre que des pans entiers des hadiths et de la sira (coutumes et habitudes du prophète Mahomet) rapportés par les compagnons du prophète ne sont pas compatibles avec le Coran, parole d'Allah et message de tolérance et de paix. Il accuse ces derniers d'être "menteurs" et et qu'il faut se méfier de leurs productions écrites ou orales en ayant un esprit vif et critique

Ces propos, ne plaisant, apparemment, pas aux autorités d'Al Azhar, ont coûté un peu cher à Behery, qui poursuivi dans plus de quarante cinq procès, risque de passer 5 ans de prison pour "mépris" envers l'Islam, diffusion d'idées touchant aux bases de la religion et aux "savants musulmans", ainsi qu'une atteinte à l'ordre.

Il n'a pas encore été arrêté, mais son sang est déclaré halal par certains extrémistes témoignant, par conséquent, leurs refus de se plier au système juridique égyptien.

Publicité

 

Il s'est proclamé innocent lors de l'un des épisodes de son émission "Maa Islam" ( Avec Islam ) diffusée sur sa chaîne Youtube  en ajoutant qu'il a "confiance totale au système judiciaire égyptien et qu'il serait disculpé parce que, selon lui, il n'a pas du mépris pour la religion, mais il a du mépris pour ceux qui l'ont salie". #Justice