Au moins plus de 17 civils ont été tués dans le centre du Mali, la Venise malienne, précisément dans le cercle de Ténenkou (l’un des cercles de la région) : c’est le bilan de récentes violences inter-communautaires opposant les communautés Peuls et Bambaras. Une milice composée essentiellement de Bambaras a attaqué les Peuls dans les localités de Kologuiri et de Maléimana, situées vers la ville de Ténenkou à l’ouest de Mopti.

 

Pour cause, les Peuls se sont plaints des exactions dirigées contre leur communauté. Les autorités sécuritaires sont donc à pied d’œuvre pour éviter une guerre civile au Mali, et du coté des Bambaras, on accuse les Peuls d’avoir assassiné le 3ème Adjoint du Maire M. Youssouf Coulibaly aux alentours de Nampala. Durant deux jours, Peuls et Bambaras s’entre-tuent avec des armes à feu et autres armes blanches dans les localités de Kologuiri (commune de Kareri à 15Km de Kareri) et de Maléimana, à 25Km de Kologuiri.

Publicité
Publicité

Les deux villages sont des villages à communauté mixte (Bambara-Peule).  

 

Ce qui est inquiétant voire très inquiétant, c'est que les civils se battent avec des armes de guerre. À cause de la situation sécuritaire, la cohabitation devient difficile entre les différentes communautés. Notons que les différends entre ces deux communautés seraient nés des récriminations faites aux Peuls par les Bambaras, tendant à les assimiler à des proches du Front de Libération du Macina (FLM) d’Amadou Koufa.

 

Ces nouvelles violences se sont produites alors qu’une association représentant la communauté peule avait dénoncé la semaine dernière la mort de plus de 15 de ses membres accusés d’être des jihadistes, au cours d'actions imputées à l’armée malienne ou à des milices villageoises dans cette région. Le FLM, apparu début 2015 et dirigé par le prédicateur radical peul malien Amadou Koufa, est allié au groupe jihadiste malien du nord du pays Ansar Dine, de l’ex-rebelle touareg devenu islamiste Iyad Ag Ghaly.

Publicité

 

Selon le gouvernorat de Mopti, une délégation officielle se rendra dans les zones où les flambées de violence ont éclaté, pour une campagne de sensibilisation.

 

Oumarou Mohamed Lamine

   Journaliste/Blogueur

             Mali

  

Cameroun : 88 tués dans des affrontements entre l'armée et les islamistes

Un ministre palestinien tué après un affrontement avec l'armée israélienne 

  #Afrique