Il existe plusieurs formats offerts au public et ce qui semble intéresser le plus sont les séries TV. Elles permettent de suivre les personnages à travers leurs aventures de semaine en semaine. Les séries se définissent par le fait d'être une œuvre de fiction télévisuelle. Ce ne sont pas des documentaires. Elles offrent au public la possibilité d'entrer dans une univers différent à chaque présentation.

Elles sont apparues aux États-Unis dans les années 1950 afin de fidéliser l'audience. Les premières séries étaient en général tournées devant un public dans un décor plus théâtral que ce que nous connaissons en 2015. D'ailleurs, la venue des nouvelles technologies a fait exploser ce médium dans le monde. Elles reprennent leur valeur perdue à la fin des années 80 et au début des années 90.

Les trois pays où les séries télévisées ont connu une grande percée sont les États-Unis, le Royaume-Uni et la France. Les histoires policières sont celles qui attirent le plus de téléspectateurs.

Plusieurs styles ont surgi au fils des années. Les Américains ont développé les sitcoms qui sont très populaires. Plusieurs se rappelleront la série Cheers dans les années 80. Les séries contemporaines inspirées de ce style sont The Big Bang Theory ou How I Met Your Mother. Elles sont deux des plus importants succès planétaires en ce moment. Friends et Seinfeld ont permis de redécouvrir le style à la fin des années 90.

La venue de la télévision en continu a changé les données pour les diffuseurs. Netflix offre plusieurs séries et les utilisateurs ont changé leurs comportements. Plusieurs les regardent en marathon sur leurs appareils électroniques en évitant les spots publicitaires.

Au cours des dernières années, le style anthologie, où le thème est le fil conducteur, est délaissé au profit des mini-séries. Les personnages évoluent de manière dramatique au fil de la saison. House of Cards, Breaking Bad ou The Walking Dead sont des exemples probants. L'autre style très utilisé, spécialement en Amérique latine, est le feuilleton ou « telenovela » en espagnol. Ce dernier est diffusé de manière quotidienne et la qualité de ces productions est habituellement contestable bien que très populaire chez la classe moyennes.. Les femmes d'Amérique latine ne veulent pas manquer un épisode de ces derniers. Cette obsession est à ce point importante que les politiciens mexicains ont donné des millions de téléviseurs aux plus pauvres lors du virage au signal numérique.