Vous n'êtes pas sans savoir que la grande chaîne de magasins de prêt-à-porter Hennes et Mauritz, plus connu sous le nom de H&M, a créé un grand tollé médiatique avec une photo jugée raciste. Sur cette photo se trouvait un enfant noir vêtu d'un sweatshirt avec y inscrit "Coolest monkey in the jungle", traduit littéralement cela signifierait "le singe le plus cool de la jungle". Et bien, en réponse à cette provocation publique de H&M, certains panafricanistes (notamment Kémi Seba) et artistes africains ou d'origines africaines se sont indignés devant une telle négligence de la part de la chaîne.

À ce propos le 09/01/2018, Ray Styles Studios, un blog de design graphiques et d'illustrations qui propose des dessins créatifs et inspirants, a pensé à des alternatives de la dite photo qu'il a partagé avec ses followers.

Sur une de ces œuvres, vous pouvez voir le jeune mannequin vêtu uniquement d'un t-shirt noir avec l'inscription blanche "I know my rights" qui signifie "je connais mes droits". Un peu plus bas, vous pourrez remarquer qu'il piétine l'objet de l'indignation: le sweatshirt vert.

Ray Styles Studios ne s'est pas arrêté qu'à une seule image, il en a posté trois autres toutes autant significatives et symboliques que la première. À présent des mots comme "marée", "possession" et "révolte" ou encore "Grand leader de demain" remplacent l'inscription jugée raciste au départ.

Suite à toutes les critiques des internautes, la mère du petit mannequin, Terry Mango, s'est exprimée en ces termes: "Arrêtez tout le temps de crier au loup et créer inutilement des problèmes".

En attendant, la liste des célébrités qui arrêtent la collaboration avec la fameuse chaîne de magasins ne fait qu' accroître.

D'abord, il y a eu le chanteur The Weekend qui, après s'être indigné sur son compte twitter, a cessé toute coopération avec la marque. Puis vint le tour du fameux acteur de Grey's anatomy, Jesse William [VIDEO] qui pense qu'il est mieux de "mettre fin aux relations avec ceux qui abusent de vous" et de "créer de la place pour vous-mêmes". Il lance ainsi les hashtags #Buyblack, #BuyResponsability. Quelques temps plus tard, le rappeur G-Easy, qui devait sortir une collection de vêtements avec la marque, se rétracte.

Sean Combs, alias Puff Diddy, lui, offre un contrat de 1 million de dollars au baby model de la publicité raciste pour qu'il pose pour sa marque Sean John.

Qu’est ce qu’en pense à présent Terry Mango qui avait auparavant banalisé toute cette affaire qui semble avoir pris de l'ampleur ?