La faute à "pas de chance" c'est certainement ce que doit se dire ce couple d'Australiens actuellement bloqué aux îles Maldives. En effet, quand les deux tourtereaux se sont dit "oui", ils avaient prévu de célébrer leur amour dans un endroit paradisiaque, comme n'importe quel couple finalement. Malheureusement pour eux entre malchance, mauvais timing et Coronavirus, ils pourraient bien se retrouver ruiner. Leur lune de miel tourne au cauchemar et c'est le journal The New York Times, qui raconte l'histoire de nos jeunes amoureux australiens au bord de la faillite.

Une lune de miel vire au drame à cause du Covid-19

Olivia et Raul De Freitas sont deux jeunes mariés qui ont décidé de se dire "Oui" pour la vie, pour le meilleur et pour le pire. Malheureusement pour eux, ils ne pensaient certainement pas que le pire allait arriver durant leur lune de miel. En effet, le couple se retrouve bloqué aux Maldives depuis le 22 Mars dernier, soit près d'un mois maintenant. Alors que l'ensemble des pays du monde ont instauré un confinement pour leurs citoyens, certains se retrouvent bloqués en dehors de leur pays.

Olivia et Raul se retrouvent dans cette situation. Les Maldives font parties des destinations préférées des amoureux. Le décor y est paradisiaque, le changement incroyable, le temps s'y arrête et tout cela à un prix qu'il devient difficile de payer.

Entourés par le personnel hôtelier qui réclame des frais, ils risquent bientôt d'être ruinés.

Plus de vol pour rentrer avant fin mai...

Dans leur hôtel cinq étoiles, leur petite escapade amoureuse ne devait durer que six jours. "La cerise sur le gâteau" pour ce couple modeste originaire d'Australie. En effet, elle est enseignante, lui est boucher, on ne peut pas dire que nos deux tourtereaux aient des moyens démesurés.

Alors qu'ils sont toujours coincés, il n'y a plus de vol pour rentrer en Australie avant la fin du mois de Mai. Leur solution pour le moment serait de louer un jet privé à 96 000 euros le vol.

Le timing n'a pas été bon du tout pour notre couple. Lorsqu'ils ont appris que les mesures de confinement allaient être mises en place, ils ont cherché à quitter les Maldives.

Néanmoins, pour rentrer en Australie, il fait passer par Doha (Qatar) et faire une escale de plusieurs heures avant de pouvoir prendre un vol pour Johannesburg (Afrique du Sud) afin de retrouver le sol australien. Trop tard car les vols internationaux n'étaient plus autorisés en Australie. Notre jeune couple se retrouve dans de beaux draps et n'est pas prêt de fouler le sol australien de si tôt. On espère que leur situation pourra s'améliorer tout comme la situation mondiale bien délicate. Bien évidemment, il y a des personnes qui décèdent chaque jour et il est important de rester chez soi pour sauver des vies.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!