L'OMS a annoncé qu'il était impossible qu'un Chat puisse être contaminé ou qu'il contamine directement l'homme du Coronavirus sous la forme dite Covid-19. On rappelle à l'ensemble des lecteurs, qu'il ne faut absolument pas abandonner son chat ou le traiter avec produits autre que de l'eau et du savon. Vendredi dernier, la presse belge et française annonçaient un potentiel premier félin porteur du virus. Quelques jours plus tard, à la lecture des premiers résultats, il semblerait que les résultats des analyses ne soient pas aussi clairs qu'ils en ont l'air. Selon le vétérinaire et professeur à la faculté vétérinaire de Liège et membre du comité scientifique de l’Afsca, Étienne Thiry, des explications plus précises et explique que les prélèvements effectués ne seraient pas aussi fiables qu'ils n'y paraissent.

Chat : les prélèvements ont été effectués par la propriétaire positive au Covid 19

Avant de parler des interrogations des vétérinaires, il est important de revenir sur l'information de la semaine dernière. Lors de sa prise de parole, le docteur Emmanuel André, porte-parole interfédéral de la lutte contre le Covid-19, lors de sa conférence de presse avait annoncé qu'une première mondiale venait de se produire. Un félin aurait été testé positif au coronavirus humain. Il y a peu, le vétérinaire et professeur Etienne Thiry, a de son côté apporté de nouveaux éléments concernant cette information. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il émet de grosses réserves concernant cette nouvelle, tant dans le prélèvement que les résultats.

Le point non négligeable est que le prélèvement a été effectué par la personne elle même positive au coronavirus. Ce n'est ni un médecin, ni un autre professionnel de santé qui a pu faire ces prélèvements: "C’est le médecin traitant de la propriétaire, qui était malade et confinée chez elle qui lui a demandé de réaliser elle-même les prélèvements dans les fèces et les vomissements du chat, où le virus a été identifié.

Le chat n’a pas eu d’examen clinique pour limiter les risques en cette situation de confinement", explique-t-il selon nos confrères de La Libre Belgique. Comme on le sait, la science n'est pas toujours exacte et les erreurs sont possibles. Dans le cas, où un chat serait, un jour, positif au Covid-19, il s'agirait d'une exception comme il en existe beaucoup dans différents domaines.

En effet, le professeur Thiry a déclaré "Les résultats obtenus peuvent être l’objet de beaucoup d’interprétations. Il s’agit d’un événement rare qui nécessite confirmation", a relayé La Libre Belgique.

Chat : aucune contamination au Covid-19 possible

A l'heure actuelle, de nombreux professionnels ont effectués de nombreux tests pour déterminer si notre matou pouvait être porteur du Covid-19. Pour le moment aucun n'a pu révéler ne serait-ce qu'un seul cas positif. Le chat ne peut pas transmettre le coronavirus à l'homme. Egalement, les vétérinaires alertent les maitres sur les soins à donner à leur animal de compagnie. Il est inutile de laver son chat avec autre chose que de l'eau et du savon.

Malgré les nombreuses avancées humaines dans la recherche, la science et la médecine, le coronavirus fait office d'Ovni, bien difficile à maitriser.

Très volatile et contagieux, il est recommandé, si vous avez quelques symptômes de prendre de la distance avec votre félin. Bien évidemment ce conseil s'applique avec les autres humains. Mieux vaut prévenir que guérir. Rappelez-vous que votre chat vous considère comme un membre de sa famille et qu'il est de votre devoir de le protéger.

Suivez la page Covid-19
Suivez
Suivez la page Chat
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!