Une excellente nouvelle pour le Chat et le chien. En effet, alors que le coronavirus fait rage et que de fausses rumeurs ont laissé penser que le chat et le chien pouvaient être porteurs du Covid-19, la Chine vient de faire un grand pas pour protéger ces derniers. Rappelons, que le virus Covid-19, serait apparu pour la première fois en Chine dans la région de Wuhan. Alors que la consommation de la viande de chat et chien n'était pas illégale en Chine, elle reste très minoritaire et la population s'oppose de plus en plus à leur mort. C'est une grande victoire pour les défenseurs des Animaux car Pékin vient de diffuser une liste officielle des animaux comestibles et pour la première fois, les animaux préférés des Français n'en font pas partie.

Toutes les informations.

Chat et chien, une victoire par K.O

10 millions, c'est le nombre de chiens qui sont tués chaque année en Chine, selon un communiqué l’association américaine Humane Society International (HSI). Que soit pour leur viande, leur fourrure ou pour des fins médicales, aucune restriction n'était imposée à la population. Si le Coronavirus a des effets négatifs pour l'homme et les animaux domestiques, il peut aussi avoir de nombreux avantages. Ainsi, au début de la pandémie, c'est la ville de Shenzhen qui avait décidé de retirer le chat et le chien de cette liste avant que l'ensemble du territoire chinois. Si dans la plupart des pays du monde, notamment en Europe, ils sont déjà reconnus comme des animaux domestiques, ils viennent officiellement d'obtenir le même statut dans l'Empire du Milieu.

S'ils ont toujours été élevés pour leur viande, leur statut vient de changer et c'est une excellente victoire pour les défenseurs de la cause animale.

Vers un changement de mentalité ?

Tant au niveau politique que culturel, la Chine tente de progresser sur de nombreux points. Bien évidemment, la République Démocratique de Chine n'en porte que le nom et de nombreux efforts sont encore à faire.

Néanmoins, le changement de statut pour le chat, est une excellente nouvelle qui devrait / pourrait être suivi d'un changement des mentalités. La marche qui vient d'être franchie est toute aussi importante qu'inédite.

Officieusement, de nombreux Chinois élevaient leur chat ou chien comme un animal de compagnie.

La consommation de viande de ces animaux était en très forte baisse. Malheureusement, dans la plus pure tradition chinoise, près de 10 millions de chats et chiens étaient tués lors du festival de viande de Yulin, Les conditions de morts cruelles des animaux lors de ce festival ont été régulièrement pointés du doigt par les défenseur de la cause animale. Si la situation semble s'améliorer pour les félins en Chine, elle s'améliore aussi en France. En effet, la SPA avait peur de faire face à un abandon massif cela est moins pire que prévu. Le chat est entre de bonnes mains.

Suivez la page Chat
Suivez
Suivez la page Animaux
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!