Pour la SPA, la situation des Chat et chiens mais aussi des autres animaux domestiques abandonnés pourrait être dramatique. Deux semaines, ce n'est pas la durée de prolongement de la période de confinement mais bien le temps qu'il reste aux refuges avant d'arriver à saturation. Après plusieurs jours de confinement, la SPA s'attendait à une 'situation cataclysmique'. Ce sont les règles du confinement qui empêchent les personnes de venir adopter. Aujourd'hui, le président de la SPA, Jacques-Charles Fombonne, tire la sonnette d'alarme et si rien n'est fait, les refuges vont être pleins. La Société Protectrice des Animaux propose une procédure plus simple et plus sécurisée pour permettre les adoptions.

Le point sur la situation liée au coronavirus

L'occasion pour nous de rappeler qu'il n'est pas nécessaire d'abandonner son chat, il ne peut pas transmettre le coronavirus à l'homme. Au départ de la propagation de la pandémie, la SPA craignait un nombre d'abandons important de la part des propriétaires de chat. La faute à un manque d'information, de la désinformation mais aussi un sentiment de panique important. Selon l'association, cela n'a pas été le cas, néanmoins la situation reste très compliquée.

"Dans les 53 refuges que compte la SPA sur tout le territoire, il reste un millier de places pour accueillir les chats et les chiens". Pour le président de la SPA, Jacques-Charles Fombonne : "Les chiffres parlent d'eux-mêmes, nous sommes proches de la saturation", rapporte le président de l'association à France 3. Chose rare pour être soulignée, l'homme n'a pas cédé à la panique.

Pour les chiens, les gens étant moins à l'extérieur, les "pertes" de chien sont moins importantes qu'habituellement et le nombre d'abandons a été moins important que prévu. La baisse importante du nombre d'adoptions a créé une hausse du nombre d'animaux de compagnie dans les refuges.

Si la SPA tire la sonnette d'alarme, ce fut aussi le cas des vétérinaires qui ont alerté les propriétaires de chat sur le fait qu'il ne fallait pas les laver avec autre chose que de l'eau et du savon.

La SPA propose une procédure simplifiée

L'association Protectrice des Animaux voudrait trouver une solution tout en respectant les règles mises en place par le gouvernement.

Si rien n'est encore confirmé, les membres de la SPA voudraient permettre aux particuliers de choisir le chat ou le chien qu'ils souhaitent adopter sur internet. Dans un second temps, un rendez-vous téléphonique serait organisé puis la personne qui souhaite adopter se rendrait à la SPA grâce à une dérogation. La personne viendrait seule, sans visiter le refuge et se tiendrait à distance. Il s'agirait d'une procédure d'adoption 'spéciale confinement'. La SPA attend une instruction du ministère de l'Agriculture afin d'obtenir cette dérogation.

Face à l'urgence de la situation, cette solution pourrait être la meilleure et la plus rapide. En effet, tous les animaux qui ne trouveront pas preneur devront, malheureusement être euthanasiés.

Une situation qu'il faut à tout prix éviter, surtout quand on connait les vertus du chat sur l'homme.

Suivez la page Chat
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!