Diam’s dévoile peu à peu les nouveaux projets qui occupent sa carrière. L’un d’entre eux a été repris partout sur la Toile récemment : elle ouvre une agence de voyages spécialisé dans le pèlerinage à la Mecque. Alors que l’autre serait dans le design. Un projet certes moins abouti mais ses publications sur Instagram nous donnent quelques pistes.

'Home by Mel'

C'est le nom apporté à son projet d'après un compte Instagram géré par la star et suivi par 17 000 personnes. Selon les publications quotidiennes, Diam's se serait intéressée au design d'intérieur au Maroc. À Marrakech, Diam’s a fait équipe avec Volmar Manuel, un jeune architecte qui a fait ses armes en France, spécialisé dans le mobilier d'intérieur.

Ils proposent de s’occuper du design de sublimes villas de la ville marocaine. Sur son profil LinkedIn on apprend qu’il a collaboré notamment avec la Fondation François Sommer et l’architecte renommé Pascal Mory. Volmar Manuel était également en charge du design d’hôtels de luxe en Indonésie.

Pourquoi Diam’s fascine toujours ?

Ses prises de parole dans les médias se font rares pourtant des années après l’arrêt de sa carrière, Melanie Georgiades aka Diam’s passionne toujours. Même vingt ans après sa médiatisation. Tapez son nom dans la barre de recherche de Google Actualités, sa moindre publication sur les réseaux sociaux déclenche une vague d’articles. Du magazine Elle, en passant par Public, Closer, Gala, Paris Match, ces mêmes médias jadis légèrement intrusifs dans son intimité.

Aujourd’hui ces derniers ne semblent pas d’accord avec son voeu de silence. En effet, depuis qu’elle est apparue dans des photos volées dans le magazine Paris Match en 2009, à la sortie d’une mosquée de Genneviliers, voilée, Diam’s n’a donné aucune interview dans la presse.

Elle s’est uniquement exprimée à la télévision sur TF1 en tête à tête avec Thierry de Maizière en 2012 pour la promotion de son livre Autobiographie.

5,7 millions de télespectateurs au total ont été captivés par les déclarations de « la Boulette » selon des chiffres publiés par l’Obs.

Elle a ensuite simplement disparu. Celle qui avait habitué à les Français.e.s pour ses raps engagés et ses prises de position, s’est contentée d’un silence médiatique.

Après d'énormes succès comme ‘DJ’, ‘la Boulette’... la Jeune Demoiselle’ sera même consacrée aux Victoires de la Musique en 2004. Des Victoires qu'elle quittera en 2008 pour une dernière prestation émouvante. Elle racontera des années plus tard qu'au moment où elle se tenait sur ce plateau, elle venait tout juste de sortir de l'hôpital psychiatrique, où elle était suivie pour dépression. 'On t'aime Diam's ! la réconforte alors Nagui, le présentateur de l'émission de France 2.

Depuis 2017, elle a quitté la France pour l’Arabie Saoudite. Dans le Royaume du Moyen-Orient, elle vit aux côtés de l’ancien rappeur français d’origine tunisienne, Faouzi Tarkhani et leurs enfants. Après la gloire et le succès, 'l'opulence et la tune', la star s'est exilée pour vivre plus sereinement.

Convertie à l'Islam depuis 2008, elle partage des passages de sa spiritualité dans ses livres, mais aussi grâce à son compte Instagram, qui lui permet de garder un lien privilégié avec ses fans. Elle évoque des moments qui ont marqué sa vie à ses 168 mille abonnés comme lorsqu'elle raconte comment elle a lu le Coran pour la première fois sur une plage de l'Île Maurice. Cette publication a été diffusée ce lundi 18 mai et comptabilise 30 000 'j'aime' actuellement. Il s'agit d'un extrait de son livre Autobiographie, paru en 2012.

Elle lance une agence de voyage

Depuis l’Arabie Saoudite, la jeune femme qui fêtera ses 40 ans en juillet, s’est lancée dans le secteur du pèlerinage à la Mecque. Le "hadj" est le cinquième pilier de l’islam.

Chaque année, environ 2,5 millions de musulmans se rendent sur les lieux saints de Médine. Sur ses réseaux sociaux elle a confirmé la création d’"Hégire Voyages", en février. Une agence basée en France qu’elle présente ainsi.

En raison de la propagation du virus Covid-19, l’Arabie Saoudite a pris la décision de fermer les lieux saints de Médine et de la Mecque en mars dernier. Ainsi la "Omra" (petit pélerinage) ainsi que les festivités liés au mois sacré du Ramadan ont été annulés. Ce calendrier vient aussi bousculer les projets de la nouvelle agence de Diam’s dont le site proposait d’ores et déjà des départs en avril 2020. Pour l’heure, l’incertitude persiste pour le report ou non du "hadj" annuel qui devrait se tenir en août et septembre prochain.

Suivez la page Femmes
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!