Parfois, le silence peut parler plus que les mots. Ce mardi 2 juin, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, n'a eu aucun mot à dire sur la réponse du président Donald Trump aux protestations et aux troubles généralisés provoqués par la mort de George Floyd.

Lors d'une conférence de presse à l'extérieur de la résidence du Premier ministre à Ottawa, un journaliste a interrogé Trudeau sur la menace de Trump d'envoyer les militaires dans les communautés locales pour s'en prendre aux manifestants :

"Vous avez hésité à commenter les paroles et les actions du président américain. Je voudrais vous demander ce que vous en pensez.

Et, si vous ne voulez pas commenter, quel message pensez-vous envoyer?", a déclaré le journaliste.

Le leader canadien est resté silencieux pendant 21 secondes

Semblant avoir besoin de ce temps pour trouver les bons mots pour répondre, les images de l'échange sont rapidement devenues virales sur les réseaux sociaux, où elles ont été vues des centaines de milliers de fois.

"Nous regardons tous avec horreur et consternation ce qui se passe aux États-Unis", a déclaré Trudeau après sa pause. "C'est le moment de rassembler les gens, mais c'est le moment d'écouter."

George Floyd, 46 ans, n'était pas armé et est décédé après avoir été arrêté à Minneapolis le 25 mai. La vidéo montre l'agent Derek Chauvin avec son genou sur le cou de Floyd, le tenant enfoncé pendant plus de huit minutes, tandis que Floyd disait qu'il ne pouvait pas respirer.

Des manifestations en réponse au meurtre de Floyd

Les manifestations ont eu lieu dans les 50 États et se sont étendues à d'autres pays comme la France [VIDEO], l'Australie, la Nouvelle-Zélande, l'Allemagne, l'Angleterre, le Kenya et le Japon. Certaines manifestations ont sombré dans la tourmente, avec des pillages et de la violence, et les grandes villes américaines ont institué des couvre-feux.

Ce mardi, lors de sa conférence de presse, Trudeau a souligné que des injustices raciales identiques existent également au Canada.

"C'est le moment d'apprendre quelles injustices persistent malgré les progrès au fil des années et des décennies. Mais le moment est venu pour nous, Canadiens, de reconnaître que nous aussi, nous avons nos défis - que les Canadiens noirs et les Canadiens racialisés font face à la discrimination comme une réalité vécue chaque jour."

Trudeau a poursuivi : "Il existe une discrimination systémique au Canada, ce qui signifie que nos systèmes traitent les Canadiens de couleur, les Canadiens racialisés différemment des autres."

Suivez la page Donald Trump
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!