Qui a dit que les chats n’aimaient pas la politique ? En tout cas, ne leur demandez pas de rester tranquillement dans la cuisine pendant que vous tentez de gérer une commission du Parlement. On le sait, les chats sont d'ordinaire intelligents et écoutent religieusement les ordres des plus chanceux des propriétaires. Mais comme nous vous le partageons souvent : ils adorent se taper l'incruste ! Et comptez sur eux pour vous faire comprendre qu'ils désirent imposer leurs moindres envies.

Sally Jones en a fait les frais. Si les écoles et les magasins sont à nouveau ouverts depuis le 1er juin dans le pays, les mesures de distanciation sociale ne permettent toujours pas aux politiques de se retrouver dans les hémicycles.

Cette experte en commerce s’adressait depuis son domicile à une réunion du Parlement britannique. La BBC raconte cette histoire sur son site ce 4 juin. On apprend que la réunion en question devait traiter de la relation future entre le Royaume-Uni et l'Union européenne en matière de services professionnels et commerciaux. Un sujet qui suscite l'intérêt du Chat de cette experte en économie.

Le chat s'invite dans la réunion du Parlement anglais

La jeune femme devait apporter son expertise aux membres de la très sérieuse Chambre des Lords anglaise. Concentrée et casque sur les oreilles pour ne me manquer aucune intervention, elle a rapidement été contrainte de dévier le sujet. En effet, son chat est parvenu à s’échapper de la cuisine où il devait rester bien sagement le temps de la visio-conférence.

Après avoir ouvert la porte du bureau de Sally Jones le félin s’est faufilé ni une ni deux sur ses genoux.

Le chat interrompt la réunion

"Laissez-moi d’abord vous expliquer que mon chat est parvenu à ouvrir la porte de ma cuisine et essaie de se mettre sur mes genoux mes Seigneurs…", ainsi s’est expliquée la jeune experte légèrement embarrassée par la situation.

Comme s’il n’avait pas fait assez de bêtises, le chat de Sally lui a ensuite fait comprendre qu’il avait besoin d’un peu plus d’attention. Bien qu’en direct et filmée pour des raisons professionnelles sur la plateforme Zoom, Sally s’est exécutée et lui a prodigué une série de petits massages. Sans compter les papouilles,

Sally a ainsi caressé son matou dans le sens du poil afin de terminer son intervention correctement.

La jeune Britannique connait sans doute le besoin d’attention de ce félin très malin. Elle affiche un sourire probablement nerveux lié à la scène cocasse mais provoque les rires des membres de la Chambre du Parlement britannique. En vrai pro, Sally Jones poursuit alors son argumentaire comme si de rien n’était et délivre son raisonnement à ses consoeurs et confrères. La cohérence de son propos va de pair avec son amour pour le petit animal.

La vidéo qui était diffusée en direct sur la chaîne de télévision web du Parlement anglais a ensuite été partagée sur les réseaux sociaux par un des employés de la Chambre des Lords.

La chambre des Lords amusée par le chat

En réalité, ce petit filou savait sans doute que l’accueil lui serait favorable dans cette réunion.

Bienvenue le chat’ lui a même lancé un des hommes politiques présents dans la réunion avec beaucoup d’humour et sympathie. Les autres personnes ne se sont pas privées d’éclater tout simplement de rire face à sa venue impromptue. Ah ces chats… bien qu’indépendants, on les sait maintenant légèrement têtus. Ne tentez pas de les empêcher d’assister à une réunion professionnelle après tout, ce n’est pas de sa faute si le Covid-19 bloque ses maîtres à la maison. Il n’a pas l’habitude de vous voir passer toutes vos journées avec lui.

Suivez la page Coronavirus
Suivez
Suivez la page Chat
Suivez
Suivez la page Femmes
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!