La relation que vous avez avec votre Chat est semée d'embuche. En effet, vous vous êtes sûrement rendu compte pendant le confinement que votre présence était parfois tolérée, parfois appréciée, parfois désirée. Votre boule de poils à ses petites habitudes que vous êtes venu perturber. Quoiqu'il en soit l'amour que vous lui porter, l'attachement que vous avez pour lui est indéfectible. Néanmoins, selon une étude scientifique réalisée par des chercheurs de l’université de Californie, les personnes qui aiment leur chat seraient plus anxieux que les autres. Comment expliquent-ils ces résultats? Quels sont les degrés d'anxiété mis en avant par cette dernière ?

On vous explique tout.

Les amoureux de chats souffriraient plus que les autres

On a pu voir précédemment que la personnalité de votre était chat était influencée par la votre. Quand on accueille un félin chez soi on sait que l'on va le garder pour la vie, un peu comme un enfant, il devient un membre à part entière de la famille. Néanmoins, il faut avouer que dans certains cas, une relation d'amour irrationnelle, inconditionnelle se met en place entre l'humain et le matou. Dès lors, pour mieux comprendre cette relation et tenter de percer un mystère, des chercheurs américains, on voulu analyser cette relation d'un point de vue scientifique. Les résultats ont été publiés en mai 2020 dans la revue Anthrozoös et selon deux chercheurs une corrélation existerait entre névrosisme, conscienciosité et amour pour son animal de compagnie.

On est d'accord avec vous, les mots font peur mais c'est plus simple que cela en a l'air.

S'il a été prouvé que votre chat vous considère comme sa mère, l'attachement que vous avez pour lui est tout aussi vrai. Les chercheurs ont mis en avant que votre attachement comprendrait trois variables : l’anxiété d’attachement (l’impression d’être digne d’amour), l’évitement d’attachement (la fiabilité accordée à la figure d’attachement) et l’attachement général au chat.

Plus une personne est anxieuse, plus son attachement à son chat sera fort

On dit souvent que pour construire et développer une relation de confiance avec son chat, il ne faut pas s'en occuper uniquement quand on en a envie.

Néanmoins, selon les résultats de cette étude, votre comportement et votre état psychologique affecteraient votre relation avec votre matou. Si vous êtes en colère, vous vous éloignerez de lui, si vous êtes une personne anxieuse, vous aurez tendance à moins faire confiance à votre entourage mais à avoir une relation plus importante avec votre boule de poils.

Néanmoins, les chercheurs montrent un côté positif dans l'analyse et la mise en avant des résultats. En effet, votre anxiété traduirait aussi une confiance et une affection que vous portez à votre chat.

Suivez la page Chat
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!