Connu pour son désormais mythique duo avec son frère N.O.S, Ademo ne s'est jamais vanté d'entretenir de bonnes relations avec la police. Le duo PNL, qui occupe une place à part au travers de sa Musique singulière et sa communication millimétrée, n'a pas pour habitude de déraper. Son arrestation fait le buzz sur les réseaux sociaux.

Que s'est il passé ? Des fans de PNL ont filmé

De nombreuses images ont été capturées à l'aide de smartphones à différents moments de l'interpellation. Les faits se sont déroulé à proximité de la station de métro Alésia, dans le XIVe arrondissement. La première vidéo se déroulant avant que les choses ne s'enveniment.

On y voit le rappeur Ademo échanger verbalement, de manière virulente avec les gardiens de la paix, dont un ne porte pas de masque face au rappeur de PNL. Les images d'après montrent 4 fonctionnaires de police qui semblent se démener pour menotter l'artiste de PNL. Lui affirme se laisser faire et l'un des policiers lui saisit les jambes pendant qu'un autre lui fait une clef de bras. Il est ensuite relevé et interpellé pour être conduit au commissariat du XIVe arrondissement.

Le membre de PNL arrêté pour 3 motifs

"Outrage", "rébellion" et "usage de stupéfiant" sont les motifs pour lesquels Ademo a été placé en garde à vue a confirmé dans la soirée l'AFP, s'appuyant sur des sources judiciaires.

Le groupe dont la tournée avait été annulée à cause du coronavirus se retrouve ainsi au coeur d'une polémique qui ne manquera pas de faire parler, au delà de la musique.

Cette arrestation a provoqué de vives réactions de la part de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux, dont les fans de PNL.

L'indignation monte d'un côté comme de l'autre puisqu'ils dénoncent une évidente utilisation disproportionnée de la force tandis que des internautes défendent les forces de l'ordre en pointant du doigts les témoins qui s'attroupent autour munis de leur smartphone. Le prétendu usage de stupéfiant justifierait un tel usage de la force pour certains alors que d'autres s'étonnent qu'on parle de rébellion à la vues des images.

De plus, Ademo était accompagné de sa femme et son enfant, ce que n'a pas manqué de faire remarquer certains témoins. Le fait que certains policiers ne portent pas de masque a également fait réagir certains, visiblement plus soucieux des répercussions du coronavirus sur le pays que du rappeur de PNL. Certains internautes affirment d'ailleurs que l'origine du conflit avec les forces de l'ordre était liée au mauvais port du masque, imposé dans les rues à Paris en raison du coronavirus. Renvoyant cela à l'actualité et loin de PNL, avec les récentes fermeture d'établissements. Quoi qu'il en soit, c'est en garde à vue que le rappeur passe la nuit.

Mise à jour lundi 7 septembre: Ademo est désormais sorti de garde à vue et sera jugé en janvier prochain.

Suivez la page Direct Live
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!