Le célèbre journaliste Hugo Clément vient de faire très mal. Qu'on aime ou qu'on aime pas le personnage, il faut reconnaître que dans son métier et dans son implication pour la cause animale, il fait un travail d'investigation qui porte ses fruits. Ce n'est pas la première fois qu'il dénonce des violences faites sur les Animaux. Le Puy du Fou, qui a été élu "Plus beau parc du monde" en 2015 et célèbre dans le monde grâce à ses spectacles qui font appel à des animaux sauvages (autruches, tigres, daims, etc), vient d'être mis dans le viseur de l'émission du journaliste, "Sur Le Front".

Les équipes du parc seraient coupables de maltraitance sur un très grand nombre d'animaux... Des accusations graves qui font réagir.

Les chats premières victimes

Dans son enquête, Hugo Clément a interrogé des anciens salariés du Puy du Fou qui ont décrit de nombreuses pratiques qui seraient mises en place par les membres du parc. Dans un premier temps, certains animaux abîmeraient les installations. Ainsi, pour y remédier des pièges contre les ragondins seraient installés. L'ensemble des animaux capturés seraient ensuite noyés. Néanmoins, si ce ne sont pas ces rongeurs qui sont capturés ce sont des chats, qu'ils soient ou non avec colliers...Des propos qui font froid dans le dos.

On doit vous avouer qu'on a eu du mal à regarder la vidéo jusqu'à la fin.

Les pratiques dénoncées sont à peine croyables. Si les ragondins étaient noyés et tués, la consigne pour les félins était bien différente. En effet, selon un ancien employé du parc, il fallait appeler la fauconnerie qui "allait s'en occuper". Comment ? En utilisant le Chat comme un entraînement pour certains animaux volants du parc (faucon,aigle...).

Une méthode vantée par les soigneurs de la fauconnerie afin de préserver les instincts de leurs animaux. Les fauconniers pratiquent pour la plupart la chasse au vol avec les rapaces dont ils s’occupent.

Les internautes indignés

Néanmoins, si de nombreux employés du parc ne comprenaient pas pourquoi il fallait appeler la fauconnerie, une fois le poteau rose découvert, nombreux étaient ceux qui faisaient leur maximum pour libérer ces matous sans défense.

Le président du parc, Nicolas de Villiers, a admis que certaines de ces méthodes "étaient vraies, il y a quelques années" mais ne seraient plus d'actualités selon lui.

Comme on peut le voir, les faits datent d'il y a 5 ans mais les internautes ont massivement commenté la vidéo d’Hugo Clément. On a ainsi pu lire :

  • "Malheureusement cela ne m’étonne pas du tout . Quand on utilise des animaux ça ne peut pas être sans souffrance et maltraitance. Ce genre d’endroits faut pas y mettre les pieds c’est évident. J’espère que dans un futur proche des lois vont sortir du sac car c’est plus possible de voir toute cette maltraitance."
  • "Ce que je ne comprends pas c'est pourquoi avoir attendu autant de temps. Pourquoi ne pas avoir fait intervenir les autorités compétentes au moment des témoignages de ses scènes de cruautés.... Pour moi ça sent la revanche à plein nez...."
  • "Si ces accusations sont vraies alors cela confirme que malheureusement je pense qu'il n'y a aucun parc, zoo ou endroit avec des animaux ou ceux ci sont bien traités en France. Je sais de quoi je parle je viens du milieu zoologique et je confirme que l'animal est respecté que dans de très peu endroits sur ce territoire"
  • "Les animaux ne sont pas des objets de divertissement ! Ces pratiques sont à exposer aux yeux de tous.. cirques, zoos, parcs sont des lieux d’exploitation de l’animal pour les intérêts financiers de l’homme.

Suivez la page Chat
Suivez
Suivez la page Animaux
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!