Alors qu’il vient d’être victime d’un cambriolage extrêmement violent avec sa femme, Bernard Tapie a fait son grand retour en répondant à l’invitation de Gilles Bouleau sur TF1. Ce lundi 26 avril, les téléspectateurs de la chaîne ont écouté avec beaucoup d’émotion les confidences de l’ancien homme d’affaires de 78 ans. C’est avec une toute petite voix, les cheveux blancs apparents et le corps amaigri par la maladie que l’ancien patron de l’Olympique de Marseille s’est adressé aux Français avec beaucoup de dignité.

Bernard Tapie parle pour la première fois après le cambriolage

Lors de cet entretien, il a bien évidemment été question du cambriolage subi à son domicile de Combs-la-Ville, en Seine-et-Marne. Rappelez-vous, dans la nuit du samedi 4 au dimanche 5 avril, le couple Tapie était victime d’un violent cambriolage à main armée, ligoté et blessé par des individus qui sont parvenus à prendre la fuite. Au sujet de ce tragique évènement, l’ancien PDG d’Adidas confie : "Je n’avais rien fait pour mériter cela. Mais vous savez, il y a des milliers de cas par an et la justice a beaucoup de mal à investiguer pour retrouver les coupables". Avant de poursuivre qu’il a été frappé par la “haine” observée dans le regard de ses cambrioleurs.

Selon Bernard Tapie, “il y avait une haine dans leur façon d’agir, de parler”. Pire encore, il l’affirme sans concession : “On sentait qu’on était quelqu’un à abattre”. Même si Bernard Tapie semble rester de marbre face à cet évènement qu’il refuse d’"en faire un souvenir", il a souhaité mettre un terme aux commentaires pour préserver sa femme, Dominique Tapie, encore sous le choc :

"Comme ma femme nous regarde et qu'elle est traitée parce qu'elle a beaucoup de mal à revivre cet évènement toutes les nuits, si ça ne vous dérange pas, j'aimerais bien qu'on n'en parle pas."

Son combat face à la maladie

Depuis 2017, Bernard Tapie a dévoilé qu’il luttait contre un double cancer de l’œsophage et de l’estomac.

S’il a suivi un traitement expérimental en Belgique, l’ancien ministre de François Mitterrand n’a jamais caché son combat ponctué de “moments extrêmement difficiles”. Sur le plateau du journal de 20 heures, il répond à Gilles Bouleau avec une forme de résilience et compare le cancer à la guerre. Il délivre un message poignant pour donner du courage aux autres victimes du cancer en France.

Il se dit enfin très confiant vis-à-vis de la science qui avance dans le bon sens selon lui :

"Chacun trouve le mobile de son combat. Ce qu’il y a d’universel, c’est d’arrêter de faire souffrir ceux qui sont autour de nous. Car ils souffrent, eux aussi. Je crois qu’on n’a pas à se vanter de trouver le courage. On doit plutôt avoir honte de ne pas l’avoir".

Véritable exemple de courage, l’homme de 78 ans en a même profité pour remercier son médecin avec un brin d’ironie : “J'ai l’œsophage, l’estomac, les poumons, les reins et maintenant le cerveau... Il faut reconnaître qu’il n’est pas tombé sur un mec facile. Mais on va essayer".

Les téléspectateurs marqués par le témoignage de Bernard Tapie

Alors que la présence de Bernard Tapie au JT de TF1 a permis à la chaîne d’enregistrer la meilleure audience de la soirée, 6,7 millions de téléspectateurs (Source : PureMédias), les internautes ont été nombreux à commenter sur Twitter :

  • "Quelle émotion de l'écouter lister ses tumeurs avec le sourire... Quelle leçon aussi sur la nécessité de se vacciner. Quel respect pour lui"
  • "Qu'on apprécie ou pas le personnage il faut lui laisser qu'il a du cran et de la combativité."
  • "Leçon de vie, leçons d'une vie, quel beau partage, la force est avec nous grâce à Lui qui nous le rappelle par son exemple."
  • "Quel exemple de courage, à méditer par tous ces cretins égoïstes que l’on voit en ce moment."

Suivez la page OM
Suivez
Suivez la page Football
Suivez
Suivez la page Direct Live
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!