3

Après le succès des Tuche à Monaco puis aux États-Unis, nous pouvons les retrouver depuis le 31 janvier dans les salles obscures. Cette fois, Jeff Tuche décide de se présenter aux élections présidentielles afin que le TGV s'arrête dans son cher village (fictif) de Bouzolles. Toute sa petite famille le suit dans cette incroyable aventure, à l'exception de Donald, alias "coin coin", qui veut à tout prix éviter que son père ne devienne président. Plus de 400 000 personnes sont allées voir "Les Tuche 3" le jour de sa sortie. Le film est ponctué de références très claires à différents politiques, notamment François Fillon et le fameux "Penelope Gate".

Une famille attachante

On ne présente plus la famille Tuche. Il y a d'abord Jeff, le père de famille qui est heureux au chômage. Sa femme, Cathy, mère au foyer, prépare tous les jours des repas à base de "pommes de la terre" comme elle le dit elle-même, principalement des frites et parfois du gratin. Elle idolâtre Stéphanie de Monaco, leur fille s'appelle donc Stéphanie. Cette dernière rêve d'être actrice et a été élue Miss Bouzolles. Elle a le look parfait du cliché de la bimbo. Wilfried veut devenir rappeur, il n'est pas très intelligent comparé à son petit frère Donald qui doit intégrer Polytechnique dans "Les Tuche 3". Mamie Suze a un look complètement déjanté dans ce nouvel épisode, elle est toujours aussi attachante et tiens toujours à son chien empaillé.

Que serait le film sans les acteurs ? Jean-Paul Rouve (Jeff), Isabelle Nanty (Cathy), Théo Fernandez (Donald), Sarah Stern (Stéphanie), Pierre Lottin (Wilfried), Claire Nadeau (mamie Suze)...

La liste serait bien longue mais il faut tout de même citer le réalisateur, Olivier Baroux (du duo Kad et Olivier) à qui on doit cette heure 35 de rigolade et qui avait déjà réalisé les deux premiers films.

Des critiques positives

La saga est une des seules à voir ses chiffres d'entrées [VIDEO] le jour de la sortie d'un nouvel opus augmenter. Pour l'avoir vu, je peux vous dire qu'il est bien meilleur que le second, et peut-être est-ce même le meilleur des trois puisqu'il traite de la politique et se moque gentiment des personnalités du gouvernement.

Les critiques de presse sont plutôt positives à l'égard du film : "POUR : Ce renversement des valeurs, le pays d'en bas qui goûte aux privilèges d'en haut, ne doit pas faire oublier que "Les Tuche" reste une comédie. Plus corrosive que dans les deux premiers volets. Encore plus drôle aussi, digne des riches heures des Nuls de Chabat ou Carette" (Le Figaro), "On est loin de l’écriture calibrée symptomatique du tout-venant de la comédie française contemporaine, de ses gags appuyés qui donnent envie de regarder ailleurs pour tuer l’ennui.

Ce qui fait rire ici à plutôt à voir avec le rythme, le contre-pied, la joie anarchiste et bon enfant avec laquelle les acteurs s’abandonnent à la folie de leur univers et vous invitent joyeusement à leur emboîter le pas" (Le Monde), "POUR : A l’image des deux premiers volets, "Les Tuche 3" ne change pas une recette qui gagne avec un humour totalement décomplexé" (Le Monde)...