Le réalisateur de "Ex_Machina", Alex Garland, vient de signer un nouveau film ambitieux et déjà extrêmement bien reçu par les critiques spécialisées : "Annihilation". Ce projet d’envergure qui met en scène Nathalie Portman, Oscar Isaac, Tessa Thompson, ou encore Jennifer Jason Leigh est un spectacle incroyable, doté d’une réalisation léchée. Pourtant, impossible de découvrir ce futur film culte de science-fiction sur grand écran dans les salles obscures. "Annihilation" est en effet disponible uniquement sur Netflix, au grand désarroi de son réalisateur, Alex Garland, qui l’avait pensé et réalisé pour le cinéma.

Alex Garland est déçu que son film soit sur Netflix

Si la disponibilité du film sur Netflix est tout de même un bon point pour attirer les spectateurs, c’était d’autant plus dommage que Annihilation devrait se savourer dans un cinéma. Alex Garland l’avait prévu dans ce sens, et s’est dit déçu que son film apparaisse uniquement sur Netflix.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Musique

Loin de sa volonté, la Paramount qui détenait les droits du film en a donné une partie à Netflix. Ainsi, Annihilation devait être proposé en « Limited release » aux États-Unis, au Canada et en Chine, et partout ailleurs sur le service de vidéo en streaming qu’on ne présente plus.

Bien évidemment, on comprend bien que cette décision prise dans le dos d’Alex Garland n’a pu que le contrarier, alors que le réalisateur confirme son talent après "Ex_Machina" avec un deuxième film extrêmement bien réussi.

La Paramount a eu peur du « flop »

Avec sa « limited release » aux États-Unis, Canada et Chine, Annihilation n’a rapporté que 26 millions de dollars. Un chiffre assez faible puisqu’il ne parvient même pas à égaler les 40 millions de dollars de budget. Heureusement, Netflix a sauvé le film de la faillite et lui permet d’éviter de justesse le « flop ». Cependant, si le film était sorti au cinéma dans tous les pays, il aurait très certainement pu être rentable.

Les producteurs, qui venaient de sortir d’un échec cuisant avec « Mother ! » de Darren Aronofsky, craignaient sans aucun doute un nouveau « flop », puisque le dernier-né d’Alex Garland a été jugé « trop intello » par les spectateurs des projections tests.

Si le film semble bel et bien sauvé de l’échec grâce à Netflix, ce qui ennuie surtout le réalisateur est bien que le film a été pensé pour le grand écran.

« Je n'ai pas de problème avec le petit écran (…) mais si vous faites quelque chose pour la TV, vous le faites dès le début pour ce média. » déclarait ainsi le réalisateur à Collider.

En revanche, si il y a bien un bon point à souligner, c’est qu’Alex Garland n’a pas eu à couper de scènes ou à modifier son film pour une distribution au cinéma, Netflix étant beaucoup plus ouvert sur les restrictions qu’on peut souvent voir à l’oeuvre dans l’industrie cinématographique et les versions « Director’s Cut » qu’on voit souvent émerger après un succès critique.