« L’espion qui venait du froid », « Chandelles noires », « L’Appel du mort », « Le Miroir aux espions »… qui n’a jamais apprécié lire ces romans d’espionnage qui ont connu un grand succès depuis plusieurs années ? Ces ouvrages traversent les siècles sans aucun essoufflement grâce à un scénario savamment pensé et à l’imagination débordante de l’auteur de ces œuvres, John Le Carré. Malheureusement, le célèbre romancier britannique s’est éteint ce samedi 12 décembre à l’âge de 89 ans. L’emblème de la littérature anglaise était atteint d’une pneumonie qui a entraîné sa mort.

John Le Carré a succombé à une pneumonie

La mort de John Le Carré est subite. Le célèbre romancier britannique était atteint d’une pneumonie. Mais la maladie a très vite eu raison de lui : l’ancien agent du MI6 a trouvé la mort samedi 12 décembre. L’écrivain a laissé une veuve et 4 orphelins. Mais son agent, Jonny Geller, PDG du groupe Curtis Brown, a bien souligné lors de son communiqué de presse qu’il ne s’agit pas de la Covid-19. La littérature anglaise a perdu un vrai emblème. Sa gentillesse et son sens de l’humour restent à tout jamais gravés dans la mémoire de tous, comme ses œuvres sans pareil qui prouvent son intelligence. Sa mort a marqué l’esprit de tous. Stephen King a réagi sur Twitter en postant qu’on vient de perdre un « géant littéraire à l’esprit humanitaire ».

L’historien et écrivain britannique, Simon Sebag, a également annoncé sur le réseau social son bouleversement relatif à la disparition de ce « titan de la littérature anglaise ».

John Le Carré : plus de 60 millions de livres vendus à travers le monde

Le succès de ce prestigieux romancier n’est plus à prouver. Ce roi du roman d’espionnage a réussi à vendre plus de 60 millions de Livres depuis sa carrière.

En 2016, 25 romans et un volume de mémoires,«The Pigeon Tunnel », ont marqué ses dernières années de carrière. Parmi ses livres phares, « La Taupe », a connu un succès sulfureux. En plus de la version papier, ce roman a également fait l’objet d’une adaptation sur grand écran en 2011. Sa réussite était au rendez-vous. Le roman « L’espion qui venait du froid » a également marqué sa carrière.

John Le Carré : un écrivain au charisme unique

La plupart des livres écrits par John Le Carré racontent et élucident les trahisons qui existaient au sein des services de renseignements britanniques. Il met surtout en exergue les ambiguïtés morales relatives à la lutte entre l’Occident et l’Union soviétique. Beaucoup de ses ouvrages reflètent, en effet, sa carrière en tant qu’agents du renseignement au ministère des Affaires étrangères britannique juste après la Seconde Guerre mondiale. Il faut signaler que l’espionnage reste son domaine de prédilection.

Ne manquez pas notre page Facebook!