Ce dimanche 5 juillet, un chauffeur de bus à Bayonne a été violemment et sauvagement agressé par des passagers. La ville du sud de la France, plutôt paisible, est connue pour ses férias, son jambon, son chocolat et l'été rime généralement avec plage et soleil. Depuis trois jours, les Bayonnais pleurent l'agression d'un des leurs. En effet, Philippe Monguillot, chauffeur de bus, a été roué de coups par des jeunes alors qu'il leur demandait simplement leurs billets et de porter un masque.

Aujourd'hui, l'homme d'une cinquantaine d'années se trouve en état de mort cérébrale, laissant derrière lui une femme et trois filles.

Dans une interview relayée sur RTL sa femme s'est exprimé dans un message plein de tristesse, de colère et d'amertume. Elle promet "vengeance" contre les personnes qui ont attaqué son mari.

La famille est passée de la tristesse à la colère

Difficile de trouver les mots compte tenu de la gravité de la situation. Il y a trois jours, plusieurs individus s'en sont pris à l'homme de 59 ans, Philippe Monguillot, qui laisse derrière lui une famille. Durant les premiers moments, la famille était très triste aujourd'hui lors de plusieurs interviews notamment pour RTL et BFM. C'est un autre sentiment qui domine. En effet, les quatre femmes qui ont perdu un mari et un père souhaitent que justice soit faite mais aussi disent vouloir se "venger".

La fille de la victime a ainsi déclaré "J'ai envie qu'elles souffrent. Je veux qu'elles ressentent ce qu'on ressent là maintenant", a-t-elle déclaré au micro de RTL. Aujourd'hui, c'est toute la famille bayonnaise qui se joint à la famille.

La femme de Philippe a elle aussi confirmé ce sentiment. "J’ai l’impression de vivre un cauchemar. On nous a détruits en quelques secondes", a-t-elle aussi précisé lors d'un entretien avec Le Parisien. Elle a ainsi insisté sur le fait qu'aujourd'hui un fort sentiment de vengeance l'envahissait.

Elle a fait la promesse à son mari qu'elle y arriverait : "J'ai dit à Philippe à l'oreille hier soir : 'Je vais te venger avec la justice'. Cette promesse je vais la tenir, j'ai la force et on va se battre", s'est-elle confié à RTL. Une marche blanche va être organisée et tout ce soutien ne pourra être qu'une force supplémentaire.

Bayonne: La justice avance

Il y a quelques jours, un nouveau Premier ministre était nommé avec lui un nouveau gouvernement. Ainsi, le célèbre avocat, Eric Dupond-Moretti a été nommé garde des sceaux. Hier durant sa première prise de parole officielle, il a annoncé qu'il voulait que la justice avance parce que les Français le demandaient. La ville de Bayonne toute entière attend elle aussi que justice soit faite, pour Philippe Monguillot.

Ainsi, selon les premiers éléments relayés dans la presse, quatre jeunes ont été interpellés. Ils seraient les auteurs de l'agression dans le bus. Mardi soir, ces individus ont été placés en détention provisoire par les forces de l'ordre après avoir été présentés à un juge d’instruction.

Selon le journal Sud Ouest, les individus auteurs de l'agression auraient entre 22 et 23 ans, ils sont poursuivis pour tentative d’homicide volontaire. Les deux autres aussi devront rendre des comptes devant la justice. Ce mercredi soir, à 19h30, le Pays Basque rendra un dernier hommage à Philippe dans une marche blanche qui sera organisée prés du quartier Balichon.

Ne manquez pas notre page Facebook!