Brésil - Sao Paulo

Toute seule, la courageuse aventurière britannique, Emma Kelty, 43 ans, tentait de parcourir un bras du fleuve Amazone en kayak. En août, elle était partie du Pérou et avait comme objectif aller jusqu'à l'océan Atlantique. Cependant, son voyage a été interrompu tragiquement par un groupe des Voleurs.

Selon la police brésilienne, le 13 septembre, la femme campait près de la ville de Coari, à 360 km de Manaus, quand sept assaillants ont ouvert le feu avec un fusil de chasse.

Ne ratez pas les dernières informations Suivez la chaîne Inclassables

La victime a été atteinte par deux tirs et ensuite son corps a été jeté dans le fleuve.

Emma s’est bien préparée pour ce voyage et portait deux téléphones mobiles, une tablette, une caméra GoPro et un GPS.

Cependant, sa famille et ses amis ont perdu tout contact avec elle depuis le 13 septembre. L’entreprise qui gérait le service du GPS avait également reçu un message d’urgence.

Selon les autorités locales, le groupe a tenté de vendre les objets volés dans les villes voisines, ce qui a attiré l’attention de la Police. Tous les suspects ont été identifiés, un est mort, trois ont été arrêtés et trois sont toujours en fuite.

Son corps ne sera jamais trouvé

Après plusieurs tentatives, la marine brésilienne a cessé les recherches pour trouver son corps. Effectivement, les eaux du fleuve Amazone sont puissantes et de couleur ocre, empêchant ainsi le travail. En plus, la région est pleine de « piranhas », une espèce de poisson prédateur attirée par l’odeur du sang. « C’est très probable que les « piranhas » ont dévoré son corps.

Sûrement, les voleurs ont voulu faire disparaître son cadavre. », affirme un officiel de la marine.

Qui sont les pirates de l’Amazonie ?

Aussi bien que les pirates de l’océan, les pirates de l’Amazonie sont des groupes armés qui parcourent le fleuve pour attaquer des victimes. Ces groupes sont attirés, car la région a un flux intense des bateaux qui transportent de minières, des carburants, des merchandises etc. En plus, les pirates peuvent voler des cargaisons encore plus valeureuses, parce que les trafiquants de drogues utilisent aussi cette route pour déplacer des drogues.

Le 12 septembre, un jour avant sa mort, l'aventurière avait publié sur son profil twitter qu’elle avait vu 30 hommes dans un bateau, armés avec des fusilles et des flèches. Dans son dernier tweet, le 13 septembre, elle raconte: «Telle est la rivière, chaque kilomètre est différent, et le fait qu'une région soit mauvaise ne veut pas dire que...».