Le monde est constamment entre avancée et recul et ce sur tout les sujets (politiques, cultures, religions…). De plus en plus de pays prennent des décisions allant à l’encontre des droits de l’homme et de l’ouverture d’esprit. Récemment, le Brunei devenait le premier pays asiatique à appliquer la Charia comme politique nationale. Aujourd’hui c’est autour de la Pologne d’être au centre des critiques.

Un acte religieux fort

Ce samedi 30 mars, un énorme feu a eu lieu devant une église polonaise.

Publicité
Publicité

L’église Notre-Dame-Mere-De-Leglise à Gdansk, au nord de la Pologne, a vu ce week-end prendre part un énorme feu d’objets. Des objets qui ont été rassemblés tout au long de la semaine par les paroissiens ainsi que par les membres du clergé. Toutefois, il ne s’agissait pas de brûler n’importe quels objets mais tout ceux qui, selon cette église, représentaient l’occultisme et la sorcellerie. Ainsi, les Livres d’Harry Potter, de Twilight mais également des objets Hello Kitty, des figurines hindoues, des talismans ou encore des amulettes.

Pologne : des prêtres brûlent des livres des sagas "Harry Potter ... - rtl.fr
Pologne : des prêtres brûlent des livres des sagas "Harry Potter ... - rtl.fr

Les fidèles ont ainsi suivi une phrase du Deutéronome, livre de l’Ancien Testament, qui dit « vous brûlerez au feu leurs idoles ». Un événement qui a rassemblé beaucoup de fidèles et qui a été confirmé par l’autorité épiscopale de Pologne.

Un acte controversé

C’est sur le compte Facebook du groupe « SMS de Dieu » que les auteurs de cet acte ont publié l’événement avec des photos et des vidéos. Soulignant que cet autodafé répondait à la parole de Dieu.

Publicité

Le curé de la paroisse a souligné que si cet événement pouvait être mal compris par beaucoup de personnes, il s’agissait d’un acte de foi qui était salué par les fidèles. Le feu était accompagné de prières dont l’une parlait de battre « l’ennemi de Dieu ». Le même prêtre déclare que l’événement a été organisé de sorte à être le moins choquant possible pour les paroissiens afin d’appliquer la loi de Dieu sans choquer les esprits. Un acte qui n’a toujours pas été commenté par l’épiscopat polonais, mais qui suscite déjà de l’indignation sur la Toile auprès du grand public.

Dans un pays très croyant cet acte semble normal, pourtant certains jugent qu’il s’agit d’un retour à la censure et d’un manque de respect envers la culture actuelle. Pour d’autre, la littérature fantastique reste compatible avec la religion puisqu’il ne s’agit que de fiction et non de croyances établies. Le fait marquant de ce feu reste probablement la représentation des autres croyances comme l’hindouisme dans le feu, relançant les attaques entre religions.

Publicité

Lire la suite et regardez la vidéo