L'information fait aujourd'hui la Une de la presse locale en Argentine. En effet, la justice vient de rendre son verdict concernant le procès d'un homme et son ex femme suite à leur divorce. Ce dernier a été condamné par la justice de son pays à une amende de 8 millions de pesos, soit plus de 170 000 dollars, pour l'ensemble des tâches ménagères effectuées par son ex femme.

27 ans de mariage à s'occuper des tâches ménagères

Voila une nouvelle qui a dû certainement réjouir la femme âgée de 70 ans.

Pour comprendre la complexité de l'histoire, il suffit de remonter quelques années en arrière. Lorsqu'elle était plus jeune, l'épouse de cet homme était diplômée en économie comme le confirme le journal l'Express. Néanmoins, après l'obtention de son diplôme elle n'a jamais vraiment pu travailler. Suite à son mariage, elle décide de mettre tout de suite entre parenthèses sa carrière professionnelle pour se consacrer uniquement à ses enfants et aux tâches ménagères.

Femme au foyer elle s'occupe des travaux : la vaisselle, le repassage, les lessives, l'entretien des sols, le rangement des chambres des enfants, sans oublier de les aider pour faire les devoirs. Pendant 27 ans elle va consacrer sa vie à ses enfants. Jusqu'à ce que son futur ex-mari demande le divorce.

Une dépendance économique et un divorce

D’après la juge Victoria Fama, "la dépendance économique des Femmes vis-à-vis de leur mari est l'un des mécanismes centraux à travers lesquels on subordonne les femmes dans la société", rapporte le journal la Dépêche.

Ne manquez pas les dernières informations!
Cliquez sur le sujet qui vous intéresse le plus. Pour ne rien manquer, nous vous tiendrons informé des dernières informations sur le sujet.
Femmes

En effet, c'est bien ici que le bât blesse. Le couple se sépare en 2009, mais ne divorce officiellement qu'en 2011. Les enfants du couple grandissent avec leur mère et cette dernière se retrouve avec plus grand-chose.

La complexité ici de l'affaire réside dans les lois du pays (Argentine). Dans le pays, lorsque une femme atteint la barre des 60 ans révolus, ce qui est le cas ici, elle reçoit une pension retraite.

Ce qui veut donc dire, qu'une femme ne peut plus percevoir de salaire. Le juge décide donc de condamner le mari afin de rééquilibrer la situation économique des époux.

Tâches ménagères : une évolution lente mais concrète

En France, l'évolution des moeurs est certes lente mais évolue positivement. Pour une grande partie des ménages les inégalités homme/femme [VIDEO]dans la répartition des tâches ménagères ne sont plus vraiment un problème.

32% des hommes confirment faire plus souvent les courses (14% selon les femmes), 29% déclarent préparer plus souvent le repas (18% selon les femmes) et 13% s'occupent des enfants (4% selon les femmes). Même s'il existe encore des disparités, l'évolution est en marche et les hommes semblent vouloir s'investir plus.

Ne manquez pas notre page Facebook!
Lire la suite