En cette période de confinement à cause du Coronavirus, il est demandé aux Français de rester chez eux. Cette mesure a pour objectif de limiter la propagation de la pandémie mais aussi de sauver des vies. Si la plupart des personnes qui peuvent perdre la vie à cause du virus sont dites 'vulnérables', les plus jeunes ne sont pas invincibles. Une jeune de fille de 16 ans a perdu la vie à cause du coronavirus il y a peu. [VIDEO] De leur côté, les magasins et grandes surfaces mettent aussi en place des mesures strictes pour garantir la sécurité des clients (queue à l'extérieur du magasin, distance de 2 mètres, nombre de personnes limité à l'intérieur...).

Néanmoins, dans certains cas, la situation peut dégénérer comme dans ce magasin Aldi où on a demandé à un père de famille de laisser sa fille dehors.

'Je ne pouvais pas entrer avec ma fille dans le magasin'

C'est à Andenne, en Belgique que la scène tout aussi incroyable qu'incompréhensible s'est déroulée. Nos amis belges sont eux aussi confinés et on leur demande de limiter leurs déplacements. Afin de respecter les règles imposées par son gouvernement, Yoann Dupont, père de famille, n'en n'a pas cru ses oreilles quand on lui a demandé de laisser sa petite fille de trois ans à l'extérieur de l'enseigne. Le personnel du supermarché lui a demandé de respecter les consignes mises en place dans le magasin.

Suite à cet incident, Yoann Dupont s'est exprimé dans les médias et a indiqué: "Une employée m’a dit que je ne pouvais pas entrer dans le magasin avec ma fille". De plus, le personnel lui aurait suggéré de laisser sa fille dehors, à l’emplacement réservé aux chiens. "Je trouve un peu scandaleux et inacceptable qu’on traite un enfant de trois ans comme un chien", a déclaré le père de famille selon des propos recueillis par La Province.

Il est impossible de tolérer un tel comportement mais il est aussi nécessaire de se mettre à la place du personnel, ne cherchant qu'à faire respecter les règles qui ont été imposées par la direction. Selon cette dernière, qui s'est excusée (voir plus bas), les mesures ont été appliquées trop strictement.

Le magasin campe sur sa position, la direction présente ses excuses

L'incompréhension semblait régner aux abords du magasin, les salariés ne faisant qu'appliquer les consignes de la direction. Au moment des faits, le magasin restait campé sur ses positions en indiquant que le nombre de caddie était d'une seule personne même si un adulte est accompagné d'un enfant. Parmi les autres consignes de l'enseigne, il est demandé aux consommateurs de ne pas déposer leurs achats à la caisse tant que le client précédant n'a pas fini et de garder une distance d'1 mètre 50. L'ensemble de cette réglementation mise en place, peut parfois être perçu comme contraignant par les clients mais suit les recommandations du gouvernement dans le but de contrôler la pandémie de coronavirus dans les différents pays.

Pour rappel, le nombre de cas positifs au Covid-19, mais aussi le nombre de morts ne cessent de croitre et la situation pourrait vite devenir ingérable. Dans certaines régions de France, comme le grand-Est, c'est déjà le cas.

Entre temps, la direction d'Aldi a tenu à présenter ses excuses et a précisé que la situation ne se reproduirait plus.

Suivez la page Coronavirus
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!