Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a reçu, mardi 28 juillet 2020, à Alger, le ministre des Affaires étrangères du royaume d’Arabie Saoudite, le Prince Faisal bin Farhan Al Saoud, a indiqué un communiqué de la présidence de la République.

Une convergence de vues autour de la crise libyenne

Lors de cette audience, les deux parties ont évalué la coopération bilatérale entre les deux pays frères et ont étudié les mécanismes de son renforcement ainsi que divers autres problèmes régionaux et internationaux actuels, précise le même communiqué.

Sur son compte Twitter, l’Emir Faiçal Bin Farhan, a mis en valeur les relations ancestrales qui lient les deux peuples.

Crise libyenne, l’importance et le rôle central du voisinage

A l’issue de cette audience, le chef de la diplomatie saoudienne a insisté sur la convergence des opinions entre l’Arabie Saoudite et l’Algérie quant au rôle primordial des pays de voisinage dans le règlement pacifique de la crise en Libye, à travers une solution politique pacifique via un dialogue libo-libyen garantissant l’unité et la souveraineté du peuple libyen en vue de protéger ce pays contre le terrorisme et toute ingérence étrangère.

Le prince Faisal bin Farhan a dit avoir transmis les salutations du Roi Salman bin Abdelaziz Al-Saoud, et celles du prince héritier, Mohammad bin Salman bin Abdulaziz, au président algérien Abdelmadjid Tebboune ainsi qu'au peuple d’Algérie.

L'Algérie appuie la solution pacifique à la crise libyenne

Il mérite de signaler que l’Algérie s'active toujours en faveur d'une solution politique pacifique et sur le fait que le dialogue est la seule issue pour le règlement de la crise libyenne et ne cesse d’appeler le peuple libyen à se mettre autour d’une table pour dialoguer et trouver une issue politique et pacifique à la crise qui secoue le pays.

Rappelant, dans ce contexte, que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune avait reçu, samedi 20 juin 2020, à Alger, le président du Conseil présidentiel du Gouvernement d'entente nationale de l'Etat libyen, Fayez Al-Sarraj. Le président Abdelmadjid Tebboune avait réitéré ''l’attachement de l’Algérie à préserver la région de toute ingérence étrangère''.

La diplomatie algérienne a consenti des efforts intenses avec pour objectif essentiel la reprise du dialogue entre les Libyens et de trouver une solution pacifique à la crise libyenne loin de toute ingérence militaire étrangère. Une solution basée essentiellement sur le respect de la volonté du peuple libyen qui garantit sa souveraineté nationale et son intégrité territoriale.

Suivez la page Donald Trump
Suivez
Suivez la page Emmanuel Macron
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!