Le monde de l'information est complexe - et de fausses histoires et visuels sont souvent largement partagés sur les réseaux sociaux. L'équipe éditoriale de Blasting News repère chaque semaine les canulars et les informations trompeuses les plus populaires pour vous aider à discerner le vrai du faux. Voici les revendications les plus partagées de cette semaine, aucune d’elles n'est légitime.

Etats-Unis

Déclaration: Joe Biden portait un micro et une oreillette lors du premier débat présidentiel.

Les faits: Plusieurs publications sur les réseaux sociaux partagées en ligne des milliers de fois, comme le rapporte Reuters et l'AFP Fact Check, ont ​​affirmé que le candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden portait une oreillette pour recevoir les instructions de son équipe lors du premier débat présidentiel.

Vérité: Le porte-parole de 'Team Biden', Andrew Bates, a réfuté l'information dans un courriel adressé à l'AFP. Le micro et l'écouteur présumés sont en fait le chapelet de Biden qu'il porte pour honorer son défunt fils, Beau Biden, et un pli dans sa chemise, comme le rapportent Reuters et AFP Fact Check.

Etats-Unis

Déclaration: Joe Biden a reçu à l'avance les questions du débat présidentiel par le modérateur.

Les faits: Une rumeur selon laquelle le candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden aurait reçu à l'avance les questions du débat présidentiel a été partagée des milliers de fois en ligne, comme le rapporte Reuters.

La rumeur a été soulignée par une interview de l'auteur conservateur et théoricien du complot, le Dr Jerome Corsi, sur la station de radio KXEL, où il a déclaré: "L'information que je viens d'obtenir, et je pense qu'elle a toujours été exacte, est que Joe Biden a reçu les questions de Chris Wallace de la chaîne Fox et il se prépare sur les questions exactes qui lui seront posées".

Vérité: Comme le rapporte Reuters, Corsi n'a partagé aucune preuve à l'appui pour fonder sa déclaration. D'un autre côté, Wallace, le modérateur du débat partagé sur la chaîne Fox, et un porte-parole de Fox News ont réfuté cette affirmation.

Etats-Unis

Déclaration: Hillary Clinton a qualifié les Afro-Américains de «super prédateur» lors de sa campagne présidentielle en 2016.

Les faits: Une publicité qui a été utilisée par la campagne numérique de Trump intitulée «super-prédateur» en 2016 montrait un clip vidéo de Clinton faisant référence aux Afro-Américains. Dans la vidéo, elle dit: «Ce sont souvent le genre d'enfants qu'on appelle des super prédateurs - pas de conscience, pas d'empathie. Nous pouvons expliquer pourquoi ils ont fini de cette façon, mais d'abord, nous devons les mettre au pas.»

Vérité: Comme The Guardian l'a récemment rapporté, cette vidéo date de 1996. Clinton s'est excusé plus tard d'avoir dit ces mots en 2016. Les mots ont été réutilisés par Trump pendant la campagne présidentielle pour créer des publicités d'attaque sur les réseaux sociaux.

The Guardian rapporte que pendant la campagne électorale présidentielle américaine de 2016, Donald Trump aurait «cherché activement à dissuader 3,5 millions d'Américains noirs dans les États du champ de bataille de voter en les ciblant délibérément avec des publicités négatives d'Hillary Clinton sur Facebook.»

Pakistan

Déclaration: L'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif a rencontré l'ambassadeur d'Israël pour «vendre» les secrets nucléaires du Pakistan en échange du transfert de son entreprise en Israël.

Les faits: Une photo qui a été partagée plus de 400 fois sur les réseaux sociaux selon l'AFP Fact Check montre deux hommes présumés être l'ancien Premier ministre pakistanais Nawaz Sharif et l'ambassadeur d'Israël.

Nawaz Sharif aurait rencontré l'ambassadeur israélien pour «vendre» des secrets nucléaires en échange du transfert de son entreprise en Israël.

Vérité: Comme le rapporte l'AFP Facts Check, cette image a été trafiquée à partir d'une photo montrant Sharif rencontrant l'ancien ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, en juin 2013. Le drapeau israélien a été ajouté au-dessus du drapeau allemand pour rendre la déclaration plus réelle.

ROYAUME-UNI

Déclaration: Le confinement des universités britanniques fait partie d'un plan d'utilisation d'un vaccin stérilisant sur les étudiants.

Les faits: Des articles partagés sur Facebook indiquent que les universités britanniques ont été contraintes de fermer leurs portes dans le cadre d'un plan d'utilisation de vaccins stérilisants sur les étudiants. La légende dans l'un des messages dit: «Veuillez partager l'enfer avec tous les parents de jeunes étudiants d'université emprisonnés dans leurs dortoirs! Le stratagème sera de les enfermer pendant l'hiver jusqu'à ce que le vaxx soit sorti, à quel point ils seront ivres de dépression, d'isolement, de lavage de cerveau et de proie facile pour la vaccination Planned Parenthood (c'est-à-dire la stérilisation).»

Vérité: Selon Reuters, des confinements ont eu lieu dans certaines universités britanniques pour contrôler les épidémies locales de coronavirus, comme dans les villes de Manchester et de Glasgow.

Toujours selon Reuters, aucun vaccin contre la Covid-19 n'est associé à la vaccination Planned Parenthood ou conçu pour stériliser les gens.

ISRAEL / USA

Déclaration: Une vidéo montre une opération de sauvetage d'un traffic d'enfants en Israël pendant le confinement lié au coronavirus.

Les faits: Une vidéo partagée des milliers de fois sur Facebook et Twitter prétend montrer que des soldats israéliens sauvent des enfants après trois semaines de confinement en raison du coronavirus et suggèrent que la pandémie pourrait être une couverture pour le trafic d'enfants.

Vérité: Dans une interview à Reuters, Samuel Katz, qui a publié plus de 20 livres et 100 articles sur la sécurité et les opérations militaires au Moyen-Orient, a déclaré que la femme qui apparaît sur les images sortant des gens du réservoir d'eau ne porte pas d'Uniforme des Forces de défense israéliennes, mais un kit kurde.

Il affirme en outre que, contrairement à l'armée israélienne, elle porte un AK-47. Toujours selon Reuters, les médias locaux Rudaw et Basnews ont rapporté que la vidéo montre des responsables kurdes capturant des femmes et des enfants soupçonnés d'être liés à l'État islamique qui tentaient de s'échapper du camp de réfugiés syrien d'Al-Hol.

BRÉSIL

Déclaration: Une photo montre le pape François en train de fumer de la marijuana avec l'ancien président bolivien Evo Morales.

Les faits: Une image partagée des milliers de fois sur des comptes Twitter et Facebook prétend montrer le pape François fumant de la marijuana alors qu'il est regardé par l'ancien président bolivien, Evo Morales. La légende de certaines publications décrit: "Le grand Pape, regardez-le fumer de la marijuana avec Evo Morales."

Vérité: Selon l'agence brésilienne de vérification des faits Aos Fatos, l'image a été manipulée numériquement à l'aide de deux images différentes.

La première, montrant le pape François, a été prise en décembre 2013 par le photographe de l'AFP Vicenzo Pinto et expose le pontife envoyant un baiser à la foule sur la place Saint-Pierre. La seconde, d'Evo Morales, a été prise en janvier 2013 par le photographe de l'AP Juan Karita et montre le président bolivien de l'époque tenant une feuille de coca.

PORTUGAL

Déclaration: Le PDG de Netflix arrêté pour possession de pornographie juvénile.

Les faits: Des publications partagées sur Facebook affirment que le co-fondateur et co-PDG de Netflix, Reed Hastings, "fait face à 11 chefs d'accusation" après avoir été détenu pour "possession de matériel pédopornographique".

Vérité: Selon les informations du service de vérification des faits du site web portugais Observador, il n'y a aucune trace de l'arrestation de Reed Hastings ou des accusations portées contre lui pour possession de pornographie juvénile.

La rumeur a d'abord été diffusée sur le site Internet de Toronto Today, en anglais, qui a récupéré une histoire qui a eu lieu dans l'Etat d'Utah et changé le nom du suspect pour celui du co-fondateur et co-PDG de Netflix.

ESPAGNE

Déclaration: Le pape François demande aux femmes européennes de se reproduire avec des immigrés musulmans pour lutter contre le faible taux de natalité.

Les faits: Des messages partagés sur Facebook affirment que le pape François a déclaré, dans une interview accordée en 2016 au journal catholique français "La Croix", que les femmes européennes devraient se reproduire avec des immigrés musulmans pour lutter contre le faible taux de natalité en Europe.

Vérité: Selon les informations de l'agence espagnole de vérification des faits Maldita, cette déclaration est fausse.

Le pape a en effet accordé une interview au journal "La Croix" en 2016, dans laquelle il parlait de la nécessité d'intégration des immigrés arrivant en Europe et disait: «cette intégration est d'autant plus nécessaire aujourd'hui que l'Europe souffre d'un sérieux problème de taux de natalité.» Le Pontife, cependant, ne dit à aucun moment que les relations devraient être entre les femmes européennes et les immigrés musulmans.

Ne manquez pas notre page Facebook!