Donald Trump, l’insensible aurait un cœur. Depuis des années, beaucoup se demandent si le président américain était sensible à quelque chose. Celui-ci n'a d’ailleurs montré aucune émotion en révélant lors d'une conférence de presse que certains de ses amis étaient morts à cause du Coronavirus.

Donald Trump – un président au cœur de pierre?

Les internautes se sont demandés pourquoi le président ne montrait aucune émotion en parlant de tant d'Américains morts du coronavirus. Récemment, Donald Trump a admis qu'il ne pleurait pas. Les gens se sont donc mis à penser qu’il était insensible et qu’il était un président au cœur de pierre surtout lors de sa réunion d'information COVID-19 du 16 avril 2020.

En effet, il a parlé de la mort successive de plusieurs de ses propres amis, mais il n'a pas semblé montrer un sentiment de déchirement ou de tristesse face à la tournure tragique des événements. L’insensible aurait-il un cœur ?

Donald Trump – jugé hâtivement

Stanley Chera est un promoteur immobilier new-yorkais, proche du président américain. Un vieil ami de Trump, mort du coronavirus [VIDEO]. Le décès de Chera a été annoncé pour la première fois le 11 Avril 2020 par la publication du secteur immobilier The Real Deal. Suite à cette annonce, des sources proches de l’ami de Donald Trump ont ensuite confirmé la nouvelle à CNN. Trump a décrit Chera comme « l'un des plus grands constructeurs et agents immobiliers du monde ».

Il l'a également qualifié de « type formidable » qui « a été avec moi depuis le début ». Le président aurait-il un cœur ? L’aurait-on jugé hâtivement ?

Donald Trump – un retournement de situation

Le président Trump a présenté le 13 Avril 2020 ses condoléances à la famille du promoteur immobilier new-yorkais et vieil ami Stanley Chera, récemment décédé de la pandémie COVID-19.

A travers un acte remarquable, il a tweeté « Mes plus sincères condoléances vont à Frieda Chera et à la famille de feu Stanley Chera, l'un des plus brillants esprits de l'immobilier de Manhattan. Stanley était charitable, gentil et un merveilleux ami. Il nous manquera beaucoup ! ».

Puis, dans un geste qui montre son vrai narcissisme, un retournement de situation a été remarqué.

Donald Trump s’est retourné et a fait de la mort de Stanley une affaire personnelle. Il a ensuite poursuivi : « Il était si excité lorsque son ami de New York est devenu président des États-Unis. Il était tellement excité. Il pensait que nous ferions un si bon travail et il était si heureux, et il était très fier de ce que nous avons fait dans cette administration. Mais il a été testé positif, et malheureusement il n'a pas survécu ». Le président américain est-il un sensible finalement ?

Suivez la page Covid-19
Suivez
Suivez la page Donald Trump
Suivez
Ne manquez pas notre page Facebook!