Alors que l'emploi, le pouvoir d'achat et la sécurité sont les sujets qui préoccupent le plus les Français, c'est bien la colonisation qui s'invite dans le débat Politique depuis quelques jours. La « faute » à Emmanuel Macron, le leader de « En Marche ! » ayant qualifié de « crime contre l'humanité » la colonisation en Algérie. Une phrase qui a mis en difficulté le candidat, qui lors d'un discours à Toulon, a expliqué qu'il ne s'excuserait pas pour ses propos.

Publicité
Publicité

Benoît Hamon évoque de possibles « regrets » pour les pays concernés

Invité dimanche du Grand Jury RTL/LCI, Benoît Hamon s'est dit « clairement » opposé à l'expression de « crime contre l'humanité » pour évoquer la colonisation en Algérie. Le candidat du Parti Socialiste a assuré vouloir éviter d'entrer dans la moindre « concurrence mémorielle ». Pour autant, Benoît Hamon a ensuite calmé le jeu, annonçant la possibilité, s'il était élu président de la République, de formuler des excuses à l'Algérie et à tous les pays ayant subi la colonisation.

Hamon pas d'accord avec Macron
Hamon pas d'accord avec Macron

Lire la suite et regardez la vidéo